Le constructeur chinois BYD a livré plus de voitures que Tesla en 2023. Mais il s’agit de véhicules électrifiés, dont le volume additionne les modèles 100 % électriques et les hybrides.

En 2023, Tesla a livré 1 808 581 voitures, selon ses résultats publiés le 2 janvier. Il s’agit bien évidemment de son nouveau record, éclipsant les 1 313 851 véhicules vendus en 2022 (+ 38 %). Dans le même temps, le constructeur chinois BYD (Build Your Dreams) atteint un volume total de 3 024 417 voitures, découvre-t-on dans son bilan partagé le 1er janvier. Doit-on en conclure que Tesla a été battu ? Sur le marché des voitures électrifiées, oui. Mais pas sur le segment des voitures 100 % électriques.

Présent en France depuis seulement quelques mois, BYD commercialise aussi bien des modèles 100 % électriques (ce que propose Tesla) que des références hybrides rechargeables (un segment sur lequel n’est pas Tesla). Et si on parle uniquement des voitures 100 % électrique, alors BYD doit encore s’incliner : 1 574 822 unités, soit un souffle derrière Tesla. Mais la firme d’Elon Musk doit quand même se méfier de ce concurrent asiatique, qui a connu une croissance invraisemblable en 2023 (+ 62,3 %).

BYD a vendu 3 millions de voitures en 2023 // Source : BYD
BYD a vendu 3 millions de voitures en 2023 // Source : BYD

La folle croissance de BYD peut effrayer Tesla

Plus que l’année entière, il est intéressant de se pencher sur la tendance des mois qui viennent de s’écouler. Sur le dernier trimestre de 2023, on remarque que BYD est devant sur les voitures 100 % électriques livrées aux clients : 526 409, contre 484 507. La firme chinoise s’était déjà rapprochée de son homologue américain sur la période précédente (431 603 contre 435 059). La progression est clairement en faveur de BYD.

En France, BYD commercialise cinq modèles 100 % électriques (les hybrides arriveront normalement cette année) :

  • Le petit SUV Atto 3 à 43 690 € (420 kilomètres d’autonomie) ;
  • La compacte Dolphin à 33 990 € (427 kilomètres d’autonomie) ;
  • La berline compacte Seal à 46 990 € (570 kilomètres d’autonomie), concurrente de la Tesla Model 3 ;
  • Le SUV Tang à 70 800 € (400 kilomètres d’autonomie) ;
  • La berline Han à 70 800 € (521 kilomètres d’autonomie).

On retrouve une gamme similaire chez Tesla, à l’exception d’un modèle compact — qui est actuellement en préparation (la fameuse Model 2). Mais BYD est loin du compte en France, avec 520 immatriculations en 2023 (somme des données fournies par AAA Datas). Ce faible volume met en exergue une belle marge de progression pour l’entreprise, sur un marché où Tesla est déjà bien installé. Même si elle ne pourra pas compter sur le bonus écologique pour séduire.

Il sera en tout cas intéressant d’observer cette bataille à distance entre BYD et Tesla, qui s’est peut-être enfin trouvé un rival à la hauteur de son succès. Un rival de taille, puisqu’on parle du numéro 1 mondial… sur le marché des voitures électrifiées.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !