Prévus à la vente dans le courant de l’année 2023 ou 2024, plusieurs modèles de véhicules électriques verront leur sortie retardée. Voici quelles voitures seront disponibles plus tard que prévu.

Une belle présentation dans un grand salon de l’automobile, des carnets de commande remplis des mois avant la date de sortie prévue, une attente importante du côté des futurs acquéreurs et finalement… du retard. Voilà le scénario de nombreux acheteurs de véhicules électriques connaissent ou connaîtront.

Le dernier exemple en date ? Volvo et son EX90. Dévoilé au grand public en novembre 2022, le SUV électrique de la marque suédoise devait voir sa production débuter durant l’année 2023.

Volvo EX90

Mais, depuis le jeudi 11 mai 2023, c’est la douche froide pour les clients ayant déjà réservé un véhicule : le constructeur a annoncé, dans un communiqué de presse, le report du début de production en 2024, expliquant qu’il avait besoin de temps supplémentaire afin de peaufiner les technologies de l’EX90. Ce retard de la part de Volvo n’est pas une première et encore moins une dernière dans le secteur automobile.

Volvo EX90 // Source : Volvo
Volvo EX90. // Source : Volvo

Polestar 3

Au sein du groupe chinois Geely, qui compte Volvo dans ses rangs, un autre véhicule électrique a également vu sa sortie retardée : la Polestar 3. Les raisons de ce retard annoncé par la marque ? Exactement les mêmes que pour la Volvo EX90. Dans un communiqué distinct, la marque automobile explique que le prolongement du temps de développement des logiciels prévus pour l’EX90 contraint aussi à retarder la sortie de la Polestar 3 au premier trimestre de l’année 2024. En revanche, aucun changement n’est indiqué pour la Polestar 4, avec un lancement en Chine prévu en fin d’année 2023, avant un déploiement à l’international en début d’année 2024.

La Polestar 3 // Source : Polestar
La Polestar 3. // Source : Polestar

Fisker Pear

Toujours dans les annonces les plus récentes, Fisker a indiqué que la production de sa Fisker Pear a été reportée à « une date dans la première moitié de 2025 » en raison de problèmes liés au logiciel. L’attente est prolongée pour les plus de 6 000 clients ayant précommandé le véhicule de la compagnie basée en Californie, qui s’attendaient à ce que la production de leur véhicule débute en 2024. C’est ce qui était initialement annoncé par Henrik Fisker, PDG de l’entreprise automobile qui souhaite faire de l’ombre à Tesla.

Fisker Pear  // Source : Auto Bild
Fisker Pear. // Source : Auto Bild

Kia EV9

Dévoilé de manière officielle en mars dernier, le Kia EV9 fait également partie de la liste des principaux véhicules qui accumulent du retard. Officialisé depuis peu, le SUV à 7 places du constructeur sud-coréen était annoncé sur le marché automobile pour le second trimestre de l’année 2023. Finalement, le timing semble plus serré que prévu et quelques mois de retard sont à prévoir. Avec une conséquence directe sur sa version GT, dont la sortie est prévue pour le début d’année 2025 ?

Kia EV9 100 % électrique // Source : Kia
Kia EV9 100 % électrique. // Source : Kia

Porsche Macan

Enfin, Porsche rejoint également le groupe des retardataires dans le secteur de l’automobile électrique avec le Macan. Le véhicule 100 % électrique de la marque allemande accumule les délais et devrait finalement être lancé en début d’année 2024, alors que sa sortie était initialement prévue pour la fin d’année 2021. Comme pour les autres véhicules cités précédemment, c’est encore un problème lié au logiciel qui ralentit la sortie du véhicule. Cariad, filiale technologique du groupe Volkswagen, rencontre quelques difficultés sur le développement de sa plateforme logicielle.

Le prototype de la Porsche Macan 100% électrique // Source : Porsche
Le prototype de la Porsche Macan 100% électrique. // Source : Porsche

Ces retards, parfois accumulés chez certains constructeurs, jouent en faveur d’une concurrence de plus en plus solide. Elle risque bien de dominer le secteur de l’automobile électrique, de plus en plus exigeant.

Cette rude concurrence du secteur est l’un des thèmes que Numerama explore dans sa newsletter Watt Else. Dans ce rendez-vous hebdomadaire, vous pouvez suivre les actualités et nos décryptages autour de l’industrie automobile électrique, sans langue de bois.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.