Quelques jours après l’annonce de CATL, Northvolt entre dans la danse en annonçant le développement d’une batterie destinée aux avions.

Alors que le secteur de l’automobile progresse, en évoluant vers un moyen de transport plus respectueux de l’environnement, celui de l’aviation lutte toujours et encore. Très fortement dépendant du kérosène, l’avion est l’un des modes de transport les plus polluants qui existe.

Depuis plusieurs années, ingénieurs et scientifiques travaillent sur des méthodes pour rendre les avions moins nocifs pour l’environnement, notamment en envisageant une solution verte. Quelques aventuriers ont pu effectuer de courts vols à l’aide d’avions électriques, à l’image du projet Solar Impulse, durant les dernières années. Désormais, les fabricants visent plus haut. C’est le cas de Northvolt, qui a annoncé son programme de développement de batterie le 25 avril 2023, avec un objectif : équiper des avions électriques.

Le développement de batteries pour avion déjà lancé

Le fabricant suédois, fondé par deux anciens de Tesla ayant travaillé dans la Gigafactory texane, vise donc très haut avec le projet de batterie électrique pour équiper de futurs avions électriques. Cette annonce survient quelques jours après celle de CATL, à propos d’une nouvelle batterie capable d’alimenter des voitures électriques et potentiellement des avions électriques. L’industrie de la batterie semble se tourner vers un nouvel horizon.

Mais, revenons à Northvolt et son annonce. D’après ce que la marque suédoise a annoncé et comme le rapporte Electrek, le projet de batterie pour avion électrique sera mené par sa filiale américaine, Cuberg. Cette dernière aurait déjà commencé à travailler sur une batterie au lithium entièrement intégrée. Le développement a débuté avec des cellules de batteries au lithium de 20 Ah, déjà expédiées à des clients dans le monde entier, désormais intégrées dans un module de batterie spécifique. Un moyen d’obtenir une densité énergétique de 320 Wh/L et une énergie spécifique de 280 Wh/kg. Pour mettre en contexte, ces chiffres représentent la quantité d’énergie que l’on peut stocker avec une batterie d’un poids d’un kilogramme.

Northvolt vise le domaine de l'aviation électrique // Source : Northvolt
Northvolt vise le domaine de l’aviation électrique. // Source : Northvolt

Ces chiffes sont pourtant bien loin de ceux obtenus par CATL, leader mondial dans le domaine de la batterie : le fabricant chinois promet une densité énergétique de 500 Wh/kg avec sa batterie annoncée à la mi-avril.

Un progrès pour l’aviation, mais aussi pour l’automobile électrique

Le fabricant suédois a également annoncé que Cuberg a déjà effectué plusieurs essais avec le lithium, afin de s’assurer que la propagation du courant soit bien effective, mais surtout passive. Le principal problème à résoudre est principalement lié au poids de la batterie. Un point qui ralentit fortement le développement des avions électriques. Richard Wang, fondateur et PDG de Cuberg, a évoqué ce sujet.

« L’industrie aéronautique recherche des formes d’énergie et de propulsion plus propres, mais les constructeurs d’avions sont freinés par le poids et l’immaturité des systèmes de batteries lithium-ion certifiés par l’aviation. Avec ce nouveau programme, nous construirons des systèmes de batteries certifiables permettant d’améliorer considérablement les performances des aéronefs et nous fournirons une solution de bout en bout fiable, soutenue par l’un des plus grands fabricants de batteries au monde », a-t-il indiqué.

Cuberg va apporter sa technologie au projet de Northvolt // Source : Cuberg
Cuberg va apporter sa technologie au projet de Northvolt. // Source : Cuberg

Avec ses connaissances et son savoir-faire dans la fabrication de batteries, Northvolt souhaite donc ajouter la technologie des batteries développées par Cuberg afin de fournir des solutions énergétiques aux avions électriques. Une bonne nouvelle pour l’environnement, mais également pour le domaine de la voiture électrique : avec le développement de telles batteries, qui deviendraient de plus en plus puissantes et de moins en moins lourdes, les voitures électriques pourraient se défaire d’un défaut de taille… et de poids.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !