Le gouvernement a revu le barème d’attribution du bonus écologique en cas d’acquisition d’une voiture électrique. Les nouvelles conditions excluent les véhicules de la marque Tesla.

Il y a deux ans, on pouvait faire l’acquisition d’une Tesla Model 3 pour 36 800 €, bonus écologique déduit. Aujourd’hui, le même véhicule est facturé 53 590 € et ne bénéficie plus d’aucune aide de l’État. Le gouvernement a revu son barème d’attribution, et les nouvelles conditions, en place depuis le 1er janvier 2023, rendent tous les véhicules de la marque inéligibles — même les moins chers.

Comme on peut le voir sur la page officielle dédiée, le gouvernement a décidé de simplifier le bonus écologique. Désormais, seules les voitures 100 % électriques de moins de 47 000 € et d’une masse inférieure à 2,4 tonnes sont concernées. En 2022, on pouvait encore bénéficier d’un petit coup de pouce pour les voitures hybrides rechargeables (1 000 €). Par ailleurs, le montant du bonus est en baisse : il passe de 6 000 à 5 000 € (6 000 € pour une camionnette).

Nouvelle teinte Midnight Cherry Red du Model Y // Source : Tesla
La Model Y bientôt sous les 47 000 € ? // Source : Tesla

Vers une baisse du prix des voitures Tesla les moins chères ?

Le gouvernement a donc décidé d’en finir avec les paliers du bonus écologique, qui permettaient autrefois de recevoir 6 000 € pour une voiture facturée sous les 47 000 €, ou 2 000 € si la somme se situait entre 47 000 et 60 000 €. C’est ce deuxième palier auquel pouvaient prétendre les personnes intéressées par une voiture Tesla.

Évolution du bonus écologique :

Catégories de véhiculesAvantAujourd’hui
Voiture électrique sous 47 000 €6 000 €5 000 €
Voiture électrique entre 47 000 et 60 000 €2 000 €0 €
Voiture hybride rechargeable1 000 €0 €

Tesla va-t-il baisser le prix de ses voitures les plus abordables pour passer sous la barre des 47 000 € ? C’est fort possible, compte tenu de la versatilité de la grille tarifaire du constructeur américain. C’est surtout vrai pour le Model Y, aujourd’hui proposé à partir de 49 990 € en version propulsion. Il suffirait à Tesla de rogner un peu sur sa marge pour que le SUV soit à 47 000 € et devienne hyper attractif une fois le bonus de 5 000 € déduit (42 000 €). Si l’entreprise a soudainement besoin de faire du volume, c’est un levier qu’il peut activer. Ce sera plus compliqué, en revanche, pour la Model 3, qui a connu une très forte inflation ces derniers mois.

À noter que les personnes ayant un faible revenu — moins de 14 089 € par part — bénéficient d’un bonus majoré à 7 000 € (5 000 + 2 000 €). Enfin, le gouvernement impose une limite dans l’utilisation : on ne peut demander qu’un seul bonus par période de trois ans.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.