La progression de Kia en quelques années est impressionnante. Même si la Kia EV6 GT, et ses 585 ch, ne s’adresse qu’à une clientèle restreinte, le constructeur coréen a vraiment bien travaillé sa copie pour cette version plus musclée de son EV6.

Kia est un constructeur qui a grandement évolué en quelques années. La clientèle ne s’y trompe pas, puisque les chiffres des ventes et sa part de marché en France et en Europe continuent de croître. En remportant le titre de voiture de l’année avec la Kia EV6, le constructeur coréen a reçu un coup de projecteur supplémentaire sur les qualités de ce modèle. Quelques mois après, Kia revient avec une version plus sportive de 585 ch : cette déclinaison, un peu plus exclusive, est commercialisée sous le nom d’EV6 GT.

L’EV6 GT se présente comme une voiture de « Grand Tourisme » (GT), une catégorie de véhicules mêlant sportivité et confort pour les longs trajets. Kia nous a concocté un essai mixant des ateliers sur circuit et de la circulation sur les routes de Suède, pour nous permettre de découvrir les différentes facettes de l’EV6 GT. Alors, comment se distingue ce modèle de GT à la sauce Kia ? On vous dit tout ce qu’apporte cette version GT au travers de notre essai, et si vous n’avez pas encore lu notre essai de l’EV6, vous y trouverez quelques informations supplémentaires sur la famille EV6.

Design extérieur et intérieur : des changements minimes

Kia a misé sur une certaine discrétion pour la version GT de son EV6. Il faut donc connaître assez bien le modèle pour remarquer en un coup d’œil qu’il s’agit de cette déclinaison sportive.

Le moyen le plus évident de distinguer l’EV6 GT sera certainement de regarder du côté des roues du véhicule. Avec de grandes jantes de 21 pouces et des gros étriers de frein en vert néon, ce sont les éléments les plus exubérants de cette EV6 GT. Il faut dire que l’EV6 arbore déjà un design audacieux, il n’était pas utile d’en rajouter des tonnes pour attirer l’attention.

kia_ev6_gt2
Des jantes 21″ et des étriers vert néon. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Pour les plus avertis, la distinction se fait aussi avec le bouclier avant, le bouclier et diffuseur arrière, retravaillés par rapport à l’EV6.

kia_ev6_gt3
Intérieur de la Kia EV6 GT. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

À l’intérieur, même constat, : il y a aussi peu d’éléments qui semblent avoir changé en apparence. Pourtant, les finitions utilisent des matériaux plus haut de gamme et cela se ressent à bord. C’est le bouton GT vert-jaune situé sur le volant, permettant de choisir son mode de conduite, qui peut trahir cette version GT en un coup d’œil. Si l’on associe cela aux surpiqûres colorées, toujours de ce vert-jaune dit « néon », c’est vraiment dans les détails que s’affirme ce modèle. On retient aussi de notre essai, les sièges baquets en suédine qui offrent un maintien et un confort très agréables.

Sous le capot : tout change, ou presque

Au-delà des 585 ch affichés par l’EV6 GT, le constructeur a repensé plusieurs éléments techniques pour répondre aux attentes de ce type de véhicule : moteurs, différentiel à glissement limité, freinage, suspensions…

kia_ev6_gt7
3/4 arrière de la Kia EV6 GT. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

L’EV6 GT combine la puissance de deux moteurs : celui à l’avant, avec ses 160 kW (218 ch), fonctionne en parfaite harmonie avec celui à l’arrière, de 270 kW (367 ch). Avec 430 kW (585 ch) pour 740 Nm de couple, la Kia EV6 GT est le modèle le plus puissant de la marque. Kia ose s’attaquer aux performances de modèles comme Porsche, BMW ou Tesla.

Sauf que, « sans maîtrise, la puissance n’est rien », nous rappelait une marque de pneumatiques dans ses anciennes publicités. Il ne sert à rien de mettre des moteurs plus puissants, si le reste des éléments mécaniques ne peut pas suivre les performances du modèle. Kia a donc travaillé également sur son différentiel à glissement limité pour répartir au mieux le couple des moteurs aux roues. Comme il est forcément dangereux d’aller trop vite, sans pouvoir freiner fort, Kia a aussi revu le freinage de l’EV6 GT pour l’adapter à ses nouvelles performances.

kia_ev6_gt
Kia EV6 GT. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Enfin, Kia a aussi travaillé sur la qualité de ses suspensions en intégrant des suspensions à pilotage électronique (ECS), qui peuvent vous faire passer d’un mode confortable à un mode particulièrement dynamique en une pression sur le sélecteur de mode. Sur des routes dégradées, le mode GT sera peut-être même un peu trop secouant. Nous le déconseillons si la voiture est remplie d’occupants — à moins de vouloir les faire râler.

Comportement routier : une très bonne élève

Dans l’ensemble, cette voiture est vraiment agréable à conduire. Comme l’EV6, l’EV6 GT semble avoir trouvé le bon compromis pour séduire les acheteurs. En mode sport ou en mode GT, les accélérations de la voiture vont vous caler au fond du siège, mais le modèle est bien plus qu’un jouet pour faire des départs-arrêtés. D’ailleurs, même le mode normal amène déjà de belles accélérations. La Kia EV6 GT offre une direction précise et agréable, et surtout, elle est très sécurisante au niveau de sa tenue de route.

kia_ev6_gt9
Au volant de la Kia EV6 GT sur piste. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Malgré les grandes jantes de 21 pouces, le confort n’en pâtit pas trop. En tout cas, pas lorsque l’on roule en mode éco ou normal. C’est un peu moins le cas lorsque l’on passe sur les modes plus sportifs. Le confort de ce modèle reste cependant dans l’ensemble assez ferme.

La consommation : son principal (et presque unique) défaut

Au revoir efficience réputée des modèles coréens, cette version GT de l’EV6 est assez gourmande en énergie. Son autonomie wltp atteint 424 km : c’est une centaine de kilomètres en moins que l’entrée de gamme EV6 avec sa motorisation de 229 ch, et 60 km de moins que pour la motorisation à transmission intégrale de 325 ch, le tout pour la même taille de batterie de 77,4 kWh. Cette différence se justifie par la puissance des moteurs et les grandes jantes. Elle n’a pas été pensée pour l’économie, ce n’est pas son rôle dans la gamme, puisqu’elle s’adresse à un public plus aisé.

Sa recharge rapide, grâce à sa technologie 800 V, lui permet de garder un bon agrément sur les longs trajets, avec entre 10 et 80 % récupérés en 18 minutes. La Kia EV6 GT dispose en plus désormais du système de pré-conditionnement de la charge couplé au GPS, pour assurer des recharges rapides même l’hiver. Il faudra juste prévoir quelques pauses additionnelles sur les très longs trajets, surtout si l’on a le pied droit un peu lourd sur l’accélérateur.

kia_ev6_gt4
Intérieur de la Kia EV6 GT. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Notre consommation mixte a flirté autour des 22 kWh/100 km. En tout cas, elle sera vite au-dessus des 20 kWh/100 km (hors des villes), ce qui la rapproche plus des consommations d’une Porsche Taycan, mais l’éloigne un peu de l’efficience des Tesla.

Et sur circuit, que donne l’EV6 GT ?

On ne savait pas trop à quoi s’attendre sur cette journée d’essai, mais les ateliers réalisés sur piste nous ont donné un bon aperçu des capacités et des limites du modèle.

kia_ev6_gt8
Sur circuit avec la Kia EV6 GT. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

La première chose à retenir, c’est qu’il ne s’agit pas d’une sportive pensée pour la piste. L’EV6 GT a été développée comme un modèle de Grand Tourisme (GT), une forme de sportivité élégante plus que musclée. Nous avons quand même fait des tours de circuit, sur une piste sinueuse, enchaînant les virages plus ou moins serrés, et même si la vitesse était peu élevée, il était intéressant d’observer que la voiture offrait beaucoup de stabilité. Malgré un poids de 2,2 tonnes, l’EV6 GT ne se laisse pas entrainer dans les virages. Il faut vraiment forcer le trait pour essayer de pousser l’EV6 GT à la faute. C’est finalement très appréciable.

Certains pourront justement lui reprocher de ne pas être assez joueuse. Il faut dire que même en activant le mode drift sur une piste humidifiée, la majorité de nos tentatives pour faire partir en dérive l’EV6 GT se sont soldées par un échec cuisant. Elle tient finalement presque trop bien le pavé. Sur route ouverte, c’est quand même un avantage, plus qu’un défaut.

kia_ev6_gt10
3,5 secondes pour le 0 à 100 km/h. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Là où la Kia EV6 GT a mis tout le monde d’accord, c’est sur l’exercice du départ arrêté. Selon la fiche technique, le modèle effectue le 0 à 100 km en 3,5 secondes. C’est ce que nous avons pu observer avec le mode GT. Le premier passage en mode sport est déjà efficace, mais en passant au mode supérieur, la différence est assez nette. La Tesla Model 3 Performance annonce 3,3 secondes sur ce même exercice — les deux modèles sont assez proches. Autant vous dire qu’il vaut mieux avoir le cœur et l’estomac bien accroché. La Kia EV6 GT peut aussi atteindre les 260 km/h, mais nous manquions de piste adaptée pour la défier sur ce point.

Tarif et concurrence

On attaque le second défaut de cette Kia EV6 GT. On ne va pas vous mentir, ce modèle n’est pas particulièrement bon marché, puisque son prix débute à partir de 72 990 €. Nous ne somme pas habitués à ce genre de tarifs chez le constructeur coréen, mais à la vue des performances et de la qualité de l’ensemble, ce n’est pas non plus déconnecté de la réalité du marché.

kia_ev6_gt6
Kia EV6 GT et son profil atypique. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Kia EV6 GT a des performances proches des deux GT que sont Porsche Taycan ou Audi RS e-tron GT, qui ont des tarifs bien plus élevés. Comme EV6 se classe également comme un crossover, on pourrait la comparer au Tesla Model Y Performance, dont les tarifs sont assez proches à équipements équivalents. Pour nous, les concurrentes les plus dangereuses pour cette Kia EV6 GT sont plutôt la berline Tesla Model 3 Performance et le coupé BMW i4 M50. En tout cas, Kia fait une nouvelle fois un pied de nez aux modèles de marques premium. C’est assez audacieux, mais on apprécie l’esprit.

Il faudra par contre attendre début 2023 pour voir les premières Kia EV6 GT sur nos routes.

Le verdict

Kia EV6 GT // Source : Raphaelle Baut pour Numerama
10/10

Kia EV6 GT

Voir la fiche
Il n’y a pas d’offres pour le moment

La Kia EV6 a déjà été un coup de coeur, cette version EV6 GT l’est également. Encore une fois, Kia a bien travaillé sa copie, et l’audace paye. L’EV6 GT est un modèle polyvalent et très homogène. Ses performances supplémentaires s’accompagnent aussi d’un intérieur avec des finitions soignées qui n’ont rien à envier à des modèles de marques Premium. Par contre, Kia a emprunté la même gamme tarifaire que les concurrents plus premium, et son autonomie est en baisse par rapport à l’EV6. Ces deux éléments peuvent refroidir l’enthousiasme des acheteurs, mais après tout, cette déclinaison GT s’adresse à une clientèle plus spécifique que l’EV6. On ne doute pas de son succès auprès des amateurs du genre.