Apple a eu quelques mots pour les joueuses et les joueurs, à l’occasion de son keynote WWDC diffusé dans la soirée du 6 juin. Mais la firme de Cupertino n’a pas du tout convaincu.

Que ce soit sur l’expérience utilisateur, la pertinence de l’écosystème ou encore le développement de ses propres puces, Apple est en avance dans beaucoup de domaines. En revanche, sur le terrain des jeux vidéo, la firme de Cupertino peine à convaincre. Entre son désintérêt pour le cloud gaming, les bâtons qu’il met dans les roues des autres (Epic Games) et l’anonymat dans lequel son service Arcade se développe, ses efforts sont vains, sinon inexistants.

La firme de Cupertino a quand même tenté de faire un pas en avant. Lors de sa conférence organisée dans le cadre de la WWDC 2022, elle a dédié quelques minutes au gaming. Elle a même invité un employé de Capcom pour annoncer la sortie de Resident Evil Village — dernier opus en date — sur les Mac. Concrètement, Apple clame à qui veut l’entendre que l’architecture Apple Silicon changerait la donne pour les jeux vidéo. Il y a même de nouveaux outils pour aider les développeurs à optimiser au mieux leurs projets. Mais les premières images de Resident Evil Village sont loin d’inviter à l’extase.

Resident Evil Village sur Mac // Source : Capture d'écran YouTube Apple
En mouvement, c’est pire. // Source : Capture d’écran YouTube Apple

Apple ne sait pas convaincre sur le gaming

Dans le communiqué de presse publié le 6 juin 2022, l’onglet gaming est relégué à la toute fin — un signe que ce n’est pas vraiment une priorité pour Apple. On peut y lire que l’architecture Apple Silicon, couplée à des logiciels dédiés, permettrait aux studios de lancer des jeux ambitieux sur les Mac (et les iPad équipés d’une puce M1). Trois productions sont citées : No Man’s Sky, GRID Legends et, donc, Resident Evil Village.

Concrètement, la technologie MetalFX offre la possibilité de faire tourner des séquences complexes avec moins de ressources, grâce à une mise à l’échelle intelligente. « Le résultat est une performance accélérée qui fournit aux joueurs une expérience plus fluide et des graphismes incroyables », le tout avec des temps de chargement réduits. Sauf qu’à en juger par les images des trois jeux cités, le rendu est tout sauf « incroyable ».

GRID Legends sur Mac // Source : Capture d'écran YouTube Apple
On a trouvé pire que Pokémon. // Source : Capture d’écran YouTube Apple

C’est toujours mieux que rien, penseront certains. Mais toujours est-il que les vidéos de gameplay de No Man’s Sky, GRID Legends et Resident Evil Village ne font honneur ni à la puissance graphique tant vantée par Apple, ni aux promesses faites dans le communiqué (ou durant la conférence). Les textures ont l’air au mieux grossières, la profondeur de champ est tout juste passable et, pire, le framerate n’a pas l’air confortable (l’image apparaît comme saccadée). À une époque où les joueuses et les joueurs peuvent en prendre plein les yeux avec une PS5, une Xbox Series X ou un PC puissant (au prix d’un Mac…), la comparaison est douloureuse. On avait d’ailleurs loué les graphismes de Resident Evil Village sur la dernière console de Sony. On ne le fera pas ici.

Mac PS5

Le jeu d’horreur de Capcom, qui n’a rien communiqué sur le portage via ses propres canaux, a l’air de moins bien tourner sur un Mac que sur une console d’ancienne génération (datant de 2013). Même son de cloche pour No Man’s Sky. Quant à GRID Legends, il est moins beau qu’un jeu de course qui sortirait uniquement sur mobile… Et il n’y a visiblement que le créateur de No Man’s Sky pour s’en réjouir :