Parmi les diverses mesures prises par Meta (Facebook) dans le cadre de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, se trouve l’arrivée d’une option pour sécuriser les messages privés sur Instagram.

C’était un projet prévu de longue date, dont le déploiement devait se faire en 2022. Mais l’actualité à l’est de l’Europe a bousculé les plans d’Instagram, en tout cas pour l’Ukraine et la Russie. En effet, la maison-mère de l’application mobile, Meta, a fait savoir le 26 février 2022 que le chiffrement de bout en bout pour les messages privés sur le réseau est désormais disponible.

« Nous avons rendu les conversations chiffrées en tête-à-tête disponibles sur Instagram pour tous les adultes en Ukraine et en Russie. Nous afficherons aussi des notifications en haut des boîtes de réception de messages directs des personnes pour leur faire savoir qu’elles peuvent passer à une conversation chiffrée si elles le souhaitent », est-il annoncé.

La mesure est présentée comme faisant partie d’une liste d’actions prises par Meta pour assurer la sécurité des populations en Ukraine et en Russie, mais aussi pour limiter ou contrer toute opération de propagande, d’hameçonnage, d’escroquerie ou de désinformation cherchant à passer par ses services — Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp.

Instagram renforce la sécurité des messages privés, mais l’option n’est pas active de base

Le chiffrement de bout en bout (E2EE), bien que performant pour protéger ses communications des regards extérieurs, reste facultatif sur Instagram. Il n’est pas activé par défaut, alors que la situation militaire en Ukraine est suffisamment dure pour soutenir sa mise en place systématique. Meta a certes en tête de l’activer par défaut, mais ça ne sera pas avant 2023.

Aujourd’hui, seul WhatsApp propose par défaut du chiffrement de bout en bout pour les messages. Cette protection est disponible sur Messenger, mais là encore elle est facultative — il faut savoir qu’elle existe et penser à l’activer. De fait, cela ajoute des barrières à l’entrée qui restreignent l’emploi de cet outil, pratique entre autres pour échapper à la surveillance de masse.

Chiffrement E2EE sécurité
C’est en 2023 que l’option doit être activée par défaut, y compris sur Messenger. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

Si l’activation du chiffrement de bout en bout en Ukraine se comprend au regard de l’actualité, elle pourrait sans doute surprendre concernant la Russie, au regard des velléités du Kremlin. Mais la population russe subit des choix politiques et militaires de Moscou et n’est pas responsable directement de ce qui se passe. En outre, il y a aussi des opposants à la guerre en Russie.

Le chiffrement, qui ne concerne que les messages privés et pas ce qui est partagé publiquement sur le réseau social (les photos, les vidéos, les commentaires), n’est pas la seule mesure prise par le site : il y est aussi question de verrouiller les profils ou de neutraliser des messages suspects s’apparentant à messages orientés par des médias ou des organes tenus par, ou proches du Kremlin.