Facebook a donné des nouvelles du déploiement, en option, du chiffrement de bout en bout sur ses plateformes. Le mécanisme va bientôt profiter aux messages privés sur Instagram.

Les messages privés sur Instagram ne sont peut-être pas la fonctionnalité la plus utilisée du réseau social, néanmoins une mise à jour importante va prochainement avoir lieu. Dans un point d’étape publié courant août, la maison-mère de la plateforme, Facebook, a fait savoir que le chiffrement de bout en bout pour les messages privés arrivera dans les semaines à venir.

Cette option, qui doit au préalable passer par une phase de test auprès d’un petit groupe d’adultes dans plusieurs pays, ne sera pas activée par défaut. Quand elle sera fin prête et déployée, les internautes devront se rendre dans les paramètres d’Instagram pour l’avoir. Elle sera proposée pour les tchats en privé déjà existants, mais aussi pour deux personnes qui se suivent sur le site communautaire.

Facebook Messenger Instagram
Facebook s’est lancé dans un chantier d’ampleur, qui vise à rapprocher ses messageries. Outre Messenger et Instagram, une connexion à WhatsApp est aussi en projet. // Source : Facebook

En somme, cette fonctionnalité repose sur les mêmes mécaniques que ce qui existe déjà pour Messenger, l’outil de discussion interne à Facebook. Ici aussi, le chiffrement de bout en bout est disponible, mais en option. Par défaut, les conversations ne bénéficient pas de cette couche de sécurité (cela ne veut pas pour autant dire qu’elles circulent en clair sur le net). Il faut pour cela passer par les conversations secrètes.

Dans ce mode, même Facebook ne peut pas connaître la teneur exacte de vos échanges, car les messages sont rendus illisibles avant de circuler sur le réseau social. En place depuis 2016, ce dispositif a été étendu cet été. Par exemple, il bénéficie aux appels audio et vidéo sur Messenger. D’ailleurs, les appels via Instagram entre deux individus ont aussi droit à ce mode, s’il est activé.

Ce qu’on appelle chiffrement de bout en bout est une méthode basée sur les maths pour renforcer la confidentialité et l’intégrité d’une discussion. En mobilisant un protocole — ici, Facebook fait appel au protocole Signal, open source, qui fait autorité dans le domaine des applications grand public, car il est largement utilisé –, seules les personnes autorisées ont accès aux échanges et aux données transitant par ce canal.

Fusion des messageries de Facebook

L’évolution technique promise pour Instagram s’inscrit dans un vaste mouvement initié par Facebook depuis au moins deux ans — les premières indications sur un rapprochement entre WhatsApp, Instagram et Messenger remontent à début 2019. Un premier pas a été fait en 2020, avec une fusion des messageries d’Instagram et de Messenger, mais pour le moment sans chiffrement.

Avec la mise à jour promise pour Instagram, la perspective de lancer une discussion avec chiffrement de bout en bout entre deux internautes, chacun sur son service (l’un sur Instagram, l’autre sur Messenger), se rapproche. Il reste à savoir quand et sous quelles conditions ce scénario pourra voir le jour. Et si Facebook entend finir par faire de ce mode un réglage par défaut.

Ce dernier point est important pour la suite : contrairement à Instagram et Messenger qui proposent ce chiffrement de bout en bout en option, WhatsApp a ce mécanisme par défaut depuis 2016. Or, on n’imagine absolument pas le réseau social procéder à un retour en arrière. Ce serait possiblement risqué pour la plateforme, en conduisant de nombreux utilisateurs à partir.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo