Microsoft vient de sortir une nouvelle version de Windows 11 destiné au marché de l’éducation. L’entreprise américaine promet une version light de son OS, plus adaptée aux besoins des machines entrées de gamme. Mais c’est loin d’être la première fois que l’entreprise fait cette promesse.

Microsoft vient de présenter une nouvelle déclinaison de Windows 11. Dans un billet de blog publié le 9 novembre 2021, l’entreprise a officialisé l’existence de Windows 11 SE. Cette version allégée de Windows 11 est tout spécialement pensée pour le marché de l’éducation, aux États-Unis surtout.

Peu de changements sur Windows 11 SE

« Windows 11 SE a été conçu et construit pendant la pandémie pour relever les défis les plus fondamentaux auxquels les écoles seront confrontées dans le monde de l’apprentissage mixte », écrit Microsoft. L’idée pour l’entreprise est d’offrir un OS limité en fonctionnalités, facilement gérable par un responsable informatique et qui puisse tourner sur des ordinateurs d’entrée de gamme.

Les différences techniques sont maigres par rapport à Windows 11 en réalité. Le panneau de widgets a été supprimé, les documents seront enregistrés sur OneDrive par défaut et toutes les applications se lanceront automatiquement en plein écran pour réduire d’éventuelles distractions. Le système est aussi pensé pour être moins gourmand en batterie. Contrairement à Windows 10 S, la dernière version light du système de Microsoft, Windows 11 SE ne bloquera pas l’installation de logiciel tiers.

Windows 11 SE sera une version « light » de Windows 11 // Source : Microsoft

Au-delà de ça, l’expérience restera majoritairement la même. N’espérez pas installer Windows 11 SE sur une machine qui ne serait pas compatible avec Windows 11 standard. Le système ne sera embarqué que sur les machines d’entrée de gamme vendue aux écoles. En plus de ça, la présence de Microsoft dans le marché de l’éducation en France est très limitée.

Un Winodws « light » déjà maintes fois annoncé

En réalité, Windows 11 SE est surtout une manière pour Microsoft de répondre à l’explosion de popularité des Chromebooks, ces machines dont l’OS est basé sur le navigateur Google Chrome. Aux États-Unis, ces machines peu chères et polyvalentes ont conquis les écoles grâce à leurs prix très bas et la facilité avec laquelle elles peuvent être gérées à distance.

Microsoft a même dévoilé une Microsoft Surface Laptop SE, un ordinateur taillé pour les étudiants et les écoles. Elle rejoindra tout un tas d’autres machines de HP, Lenovo ou Asus sur les rangs des machines entrées de gamme dédiés à l’éducation.

C’est en revanche loin d’être la première fois que Microsoft se lance dans le développement d’un OS light. En 2009 l’entreprise sortait Windows 7 Starters, puis le décrié Windows RT en 2012 et Windows 10S en 2017. Windows 11 SE est lui-même inspiré par Windows 10X, un projet similaire que Microsoft avait abandonné il y a quelques mois de ça. Tous promettaient de trouver l’équilibre idéal entre fonctionnalités, prix et facilité de gestion.

Tous ont échoué.

À voir si Microsoft a véritablement trouvé la bonne recette cette fois-ci.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo