Apple a enfin renouvelé sa gamme d'AirPods -- ses écouteurs Bluetooth « normaux ». Les AirPods 3 s'inspirent des AirPods Pro pour proposer une alternative milieu de gamme sans réduction de bruit active. Mais à quel prix ?

Après deux générations d’AirPods plutôt similaires, Apple a décidé en 2021 de profiter de l’expérience acquise sur les AirPods Pro pour renouveler son modèle entrée de gamme. De fait, les AirPods de 3e génération ressemblent à s’y méprendre à des AirPods Pro. Tige courte et en biais, profil allongé, boîte horizontale : Apple a clairement cherché à distinguer ses nouveaux écouteurs Bluetooth des anciens.

Mais à un prix élevé de 199 € en France, on peut se demander si cette offre milieu de gamme a de quoi séduire face aux AirPods de 2e génération moins onéreux et aux AirPods Pro mieux équipés. Verdict dans ce test des AirPods 3.

Les AirPods 3 d’Apple // Source : Louise Audry pour Numerama

Les AirPods 3, un modèle de confort d’utilisation

Nous l’avons répété, les AirPods n’ont pas fait uniquement un travail sur l’audio sans fil pour démocratiser le secteur des écouteurs Bluetooth. Ils sont entrés dans les mœurs et les habitudes grâce à un confort d’utilisation inégalé — que l’on retrouve bien entendu sur ces AirPods 3. Ouvrez la boîte près de votre iPhone et vous n’aurez plus qu’à mettre les écouteurs dans les oreilles pour profiter de votre musique. Désormais liés à votre compte iCloud, ils pourront être détectés par vos autres appareils — comme un Mac ou un iPad. Quiconque a connu la configuration hasardeuse d’un périphérique Bluetooth, sans parler de la synchronisation parfois perdue entre deux écouteurs d’autres marques, sait reconnaître à quel point cette accessibilité est agréable au quotidien.

Les AirPods 3 d’Apple dans leur boîte de charge // Source : Louise Audry pour Numerama

Cela signifie également que les AirPods 3 sont taillés pour l’environnement Apple. Certes, vous pouvez les utiliser comme des écouteurs Bluetooth classiques avec un smartphone Android, mais vous perdrez les fonctionnalités qui font toute la pertinence de la proposition d’Apple sur le secteur. Cela va donc de soi : nous ne recommanderions pas les yeux fermés des AirPods 3 à une personne qui n’utilise que des produits Android / Windows. Le marché des écouteurs Bluetooth a peut-être de meilleures options pour ce cas d’usage.

Dans les oreilles, les AirPods 3 reprennent le profil des AirPods Pro et le mélangent avec celui des AirPods 2. Ils ne conviendront pas à toutes les morphologies, mais le design d’Apple est suffisamment simple pour aller dans la plupart des oreilles — à l’inverse, je n’ai personnellement jamais réussi à faire tenir des écouteurs Sony dans les miennes, pourtant livrés avec de nombreux embouts. La légèreté du produit (4,28 grammes) y est pour beaucoup : on ne sent pas la moindre fatigue liée à l’utilisation de ces AirPods 3 sur la durée. En configuration sport, les AirPods ne sont pas tombés sur nos essais de course et sont résistants à la transpiration et aux éclaboussures (IPX4). Reste qu’ils ne sont ni attachés derrière l’oreille ni reliés par un filin : ne risquez peut-être pas de les porter sur des falaises ou dans des sports de contact.

La nouvelle boîte de charge MagSafe des AirPods 3 // Source : Louise Audry pour Numerama

Apple a également sorti un gadget plutôt utile sur ses AirPods 3 : un détecteur de peau. Le capteur vient résoudre un problème apparu avec les premières AirPods : ils coupent la musique quand vous en enlevez un (ou deux), mais si vous les mettez dans votre poche, la lecture reprend (et vide la batterie). En distinguant la peau d’une poche (en tissu), plutôt que distinguer de la lumière, Apple résout ce souci : des AirPods 3 dans une poche restent muets. En revanche, ils continueront de jouer de la musique si vous les tenez dans une main… reste donc à inventer un détecteur de peau de main.

On peut ajouter que cette génération d’AirPods a plus d’autonomie que la précédente (6 heures au lieu de 5) et que le boîtier peut porter l’autonomie totale à 30 heures. En pratique, si vous pensez comme nous à toujours bien ranger vos AirPods dans leur boîte, vous ne verrez même pas que la batterie descend. L’habitude est à prendre. La dite boîte est désormais complètement compatible MagSafe : elle possède un aimant au dos qui permet de la recharger bien au centre du disque de recharge vendu par Apple. Les précédentes boîtes chargeaient aussi, mais il fallait bien les centrer et faire attention à ne pas les bouger. Pas révolutionnaire, mais pratique.

On peut enfin les localiser précisément et quasi en permanence dans l’application Localiser, grâce au réseau Find My introduit par les AirTags. Ils peuvent aussi émettre un son (très faible) pour les retrouver plus facilement.

Les AirPods 3 dans Localiser // Source : Capture d’écran Numerama

Le son des AirPods 3, entre ingénierie matérielle et logicielle

Fidèle à sa marque de fabrique, Apple fait un travail sur le son qui vient autant du matériel que du logiciel. Les puristes ne manqueront pas de snober cette approche, qui éloigne toujours plus de l’onde pure  émise sur par des instruments et gravée sur un vinyle, mais il faut couper court à ces débats : le format des AirPods n’est pas un format audiophile. Ce sont des écouteurs à utiliser au bureau, dans les transports, dans un environnement bruyant, au sport, en voyage, dans la rue, bref, dans des lieux qui sont loin d’être des salles correctement insonorisées.

La transmission en Bluetooth de fichiers streamés depuis Apple Music vient clore l’argumentaire… mais pas l’innovation. Car ces contraintes sont évidemment à la racine des recherches d’Apple pour proposer un son honnête dans un petit format. Ces AirPods 3 bénéficient par exemple des mix en Audio Spatial, qui simulent un environnement où plusieurs enceintes viendraient diffuser le son autour de la personne qui écoute. Dans les faits, on est toujours bluffés par cette technologie sonore, qui permet à Apple de proposer une exclusivité par rapport aux autres plateformes.

Une personne particulièrement heureuse d’écouter de la musique avec des AirPods 3 sur un MacBook Pro M1 (pas M1 Max en revanche, ce qui est désagréable) // Source : Louise Audry pour Numerama

Bien plus que l’audio sans perte qui demande un équipement adéquat et une oreille experte, l’audio spatial permet de découvrir ses morceaux préférés avec de nouvelles nuances et subtilités. Le No Time to Die de Billie Eilish nous envoute autant que le récent Montero de Lil Nas X prend toute l’ampleur qu’il mérite, grâce à ses polyphonies et pistes multiples sur les mêmes morceaux. Ne vous habituez pas trop à ces mix presque parfaits et calibrés pour du easy listening  : un vieux Neil Young en stereo, mixé crade à la Hey Hey, My My risquera de vous sembler très fade à l’oreille.

Côté micro, les progrès des AirPods Pro en la matière se font aussi sentir : les AirPods 3 transmettent beaucoup mieux le son de votre voix lors des appels et des visioconférences. Ce traitement difficile, du fait de l’espacement de la tige par rapport à la bouche, est opéré par des algorithmes qui permettent de transmettre votre voix plutôt clairement. Ce n’est pas encore la joie dans les transports, mais dans la rue ou dans une salle de réunion, c’est franchement utilisable.

Difficile en revanche de percevoir la nouvelle signature sonore dont parlait Apple dans son keynote. Oui, les AirPods 3 semblent bien plus fidèles sur tout le spectre sonore que les AirPods 2. Mais pour une personne qui utilise des AirPods Pro depuis leur sortie, les différences sont minimes. Peut-être gagne-t-on sur les nouveaux venus les bénéfices d’écouteurs ouverts, sans réduction de bruit active : un son moins parasité par le souffle de la réduction de bruit.

Le nouveau design de la tige reprend aussi les contrôles des AirPods Pro // Source : Louise Audry pour Numerama

Mais c’est aussi là où les AirPods 3 vont diviser : le fait qu’ils ne soient pas intra-auriculaires et qu’ils n’aient pas le duo réduction / amplification du bruit les rendent moins bien équipés que les AirPods Pro. D’un autre côté, de nombreuses personnes n’aiment pas les écouteurs qui entrent trop profondément dans les oreilles ou la réduction de bruit active. Pour celles-là, les AirPods 3 sont un choix évident, tant par leur prestation que par leur intégration à l’univers Apple.

Reste que le prix élevé de ces nouveaux venus va les mettre en compétition directe avec leurs grands frères : les AirPods Pro à 279 € au catalogue Apple se trouvent régulièrement en promotion autour de 210 € (215 € en ce moment sur Amazon). On se retrouve avec une différence de 10 € entre le milieu de gamme et le haut de gamme, qui nous fait pencher immanquablement vers le haut de gamme. Et avec le Black Friday qui approche, on pourrait même voir ces écouteurs à réduction de bruit active vendus au même prix que les AirPods 3. Difficile, dès lors, de conseiller un achat au tarif normal de ces AirPods 3 : on sait qu’ils entreront rapidement dans un cycle de promotions, sans quoi la concurrence avec les AirPods Pro sera rude.

En bref, celles et ceux qui ne peuvent pas attendre ne seront pas déçus. Les autres devraient plutôt envisager la gamme Pro en promotion, ou attendre une baisse de prix des AirPods 3 (tout le monde, en revanche, devrait faire attention aux nombreuses contrefaçons de chaque modèle d’AirPods).

En bref

AirPods 3

Note indicative : 4/5

Les AirPods 3 sont une évolution attendue des AirPods. Exit le format « longue tige » : on se retrouve avec des AirPods reprenant les lignes des AirPods Pro, une petite boîte MagSafe et le contrôle par retour de force sur la tige. En clair, des AirPods Pro sans la réduction de bruit active et le format intra.

Est-ce un bon produit ? Assurément : il respecte les exigences d’Apple et convient parfaitement à un usage mobile. En plus, il permet de bénéficier des morceaux en Audio Spatial qui sont vraiment bluffants. L’écoute est agréable, l’utilisation aussi.

Leur seul problème vient de la gamme Apple : les AirPods 3 coûtent peu ou prou le même prix que les AirPods Pro en promotion en 2021. À moins de ne pas supporter le format intra ou la réduction de bruit, on conseillera sans mal le modèle Pro à quiconque souhaite s’équiper.

Top

  • Format compact
  • Expérience utilisateur impeccable
  • Son agréable

Bof

  • Les AirPods Pro existent
  • Activation automatique dans la main

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo