Les AirPods d'Apple sont des produits à la mode. Mais gare aux contrefaçons !

Avec les AirPods, Apple a joué un grand coup. Moqués à leur lancement pour leur forme inhabituelle, les AirPods ont été par la suite massivement copiés. Si des marques tout à fait légitimes tentent de percer le secret de l’écouteur vraiment sans fil qui serait à la fois léger, fin, confortable, simple à appairer et autonome, des usines chinoises redoublent de mesquineries pour copier sans vergogne les originaux. Certains de ces écouteurs à la AirPods finissent même dans des publicités sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, alors que les AirPods de deuxième génération sont commercialisés (autour de 170 €), les appareils commencent à se retrouver sur le marché de l’occasion ou sur les marchés gris, marketplace et autres plateformes de mises en relations internationales d’acheteurs et de vendeurs. Et comme prévu, les arnaques sont nombreuses. Voici comment les débusquer.

Le numéro de série (AirPods 2, 2019)

À partir des AirPods lancés en 2019, la marque de Cupertino a bien compris le souci posé par la contrefaçon et a ajouté un numéro de série sur chacun des écouteurs. Il se trouve sous l’embout qui entre dans l’oreille, entre l’arrondi et la tige. Comme les AirPods peuvent se remplacer à l’unité, il est évidemment des deux côtés. Vous le trouverez également sous le couvercle de la boîte des AirPods — cette mention est aussi sur la première génération.

Le numéro de série est écrit en tout petit, mais vous pourrez tout de même le repérer. Celui des AirPods ne fonctionne pas dans le validateur de garantie et de service Apple, mais vous pouvez utiliser celui du boîtier pour vérifier que l’ensemble est d’origine : il vous suffit d’aller à cette adresse. Quoi qu’il en soit, la présence d’un numéro de série sur les AirPods est une chose à vérifier qui peut permettre de séparer de vrais AirPods d’une contrefaçon.

Les détails à vérifier sur tous les AirPods

La plupart des copies d’AirPods se détectent vraiment facilement : la prouesse d’Apple tient dans la miniaturisation. Les clones sont donc souvent bien plus gros. L’épaisseur de la tige ne doit pas être supérieure à celle de votre iPhone, par exemple.

Certains clones sont en revanche mieux faits et vous pourriez vous faire tromper, surtout si l’on vous vend des AirPods de première génération qui n’ont donc pas de numéro de série en version originale. La manière la plus simple de voir si des AirPods sont des vrais est de vérifier le système d’appairage : prenez la boîte avec les AirPods dedans et ouvrez le clapet. L’iPhone doit détecter les AirPods et proposer un appairage automatique.

Cette contrefaçon vendue sur Amazon est une belle reproduction… mais on repère facilement un bouton

Si le vendeur vous dit qu’il faut appuyer sur un bouton ou aller dans les réglages Bluetooth, il y a fort à parier que ce sont des faux : ni les AirPods, ni les boîtiers n’ont un bouton d’appairage. Le bouton au dos du boîtier sert à appairer des AirPods entre eux (par exemple si vous en perdez un et que vous souhaitez les changer).

Modèles neufs

Côté vendeurs officiels, vous trouverez des AirPods légitimes sur Apple.fr, dans l’espace Apple d’Amazon (et nulle part ailleurs) et sur Darty et Fnac (qui vendent aussi des contrefaçons en Marketplace).

Crédit photo de la une : Twitter / Tim Cook

Partager sur les réseaux sociaux