Commander un smartphone reconditionné est plus écologique et moins couteux que l’acheter neuf. Mais il n’est pas toujours simple d’y voir clair dans ce marché. Voici quelques détails à garder en tête avant de vous lancer.

Moins chers qu’un appareil neuf, plus écologique, les avantages des smartphones reconditionnés sont nombreux. Mais avant de se lancer dans ce type d’achat, il faut savoir quoi regarder.

Le reconditionné est différent de l’occasion

Souvent employés pour désigner la même chose, les termes « occasion » et « reconditionné » recouvrent en réalité des secteurs un peu différents. Les appareils reconditionnés passent forcément par une entreprise qui va s’assurer qu’ils sont fonctionnels. Un smartphone reconditionné va passer des tests pour vérifier que l’écran, le haut-parleur ou les boutons sont en bon état de marche. Il ne sera pas forcément impeccable, mais il doit être fonctionnel.

Le marché de l’occasion quant à lui désigne tout les appareils qui sont revendus après une première vie. Cela englobe même les appareils vendus tels quels sur LeBonCoin, de la main à la main sans aucune garantie.

Le reconditionné fait partie du secteur de l’occasion, mais répond à des exigences plus strictes.

Le grade esthétique

Tous les smartphones reconditionnés bénéficient d’un « grade esthétique ». Une manière d’indiquer au public l’état général de l’appareil. Si l’écran a des rayures ou si la coque a subi des chocs par exemple. Ce grade esthétique s’affiche sous plusieurs formes : des lettres (A, B, C) ou plus explicites avec des labels « bon état », « très bon état » ou « excellent état ».

Malheureusement, aucune loi n’encadre cette notation. C’est au reconditionneur de juger, idéalement avec le plus de bonne foi possible, l’état esthétique de l’appareil. On est donc contraints de leur faire confiance, mais les grades esthétiques restent un moyen d’avoir une idée de ce qu’on achète.

La provenance de l’appareil

Le marché du reconditionné, comme celui du neuf, est ouvert aux revendeurs de tous les horizons. Résultat, il est possible d’acheter (souvent pour bien moins cher) des gadgets reconditionnés venant de Chine.

Au-delà de la contradiction écologique (faire prendre l’avion à un smartphone reconditionné fait exploser son empreinte carbone), acheter des appareils venant de l’étranger peut poser des problèmes de garanties ou de compatibilité. Un téléphone acheté en Chine ne sera, par exemple, pas toujours compatible avec les bandes de fréquences 4G françaises.

Un bout des labos de Smaaart, un reconditionneur français // Source : Smaaart

Il est donc conseillé de toujours vérifier la nationalité du revendeur. Sur un site comme BackMarket, ces informations sont affichées sur la fiche de chacun des appareils. Acheter à des revendeurs français ou européens réduit les risques, en plus d’être plus écologique.

La garantie

Outre la garantie légale de conformité et de la garantie contre les vices cachés, certains smartphones reconditionnés sont couverts par une garantie commerciale offerte par le revendeur. Cette garantie peut aller de 6 à 24 mois selon les sociétés.

Si vous voulez un filet de sécurité supplémentaire, il est donc conseillé de vérifier si votre revendeur propose une garantie commerciale, en plus des garanties légales.

Le prix

Cela peut paraître bête, mais avant d’acheter un appareil reconditionné, il est bon de comparer les prix proposés par différents revendeurs. Si un produit présente un prix très en dessous de la moyenne, il y a peut-être un loup.

Les téléphones reconditionnés sont souvent bien moins chers que les neufs, mais ils suivent aussi les fluctuations du marché. Il faut donc jeter un oeil aux prix pratiqués ailleurs, afin d’éviter les arnaques.

A noter que reconditionné ne rime pas forcément avec « anciens modèles ». On peut par exemple facilement trouver en version reconditionnée des iPhone SE 2 ou des Pixel 5 qui se classent selon nous parmi les meilleurs smartphones de 2021.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo