Les autorités ukrainienne ont découvert un hangar qui contenait plus de 3 800 PS4, reliées entre elles pour miner des cryptomonnaies.

Mise à jour du 24 juillet 2021 : 

Une contre-enquête menée par un journal ukrainien va à l’encontre des déclarations de la police. Les PS4 serviraient à générer de la monnaie virtuelle du jeu de simulation de football FIFA, et non des cryptomonnaies.

Article original du 16 juillet 2021 :

C’est un étonnant fait divers détaillé par les autorités ukrainiennes que relaie ZDNet. Les forces de l’ordre ont découvert « la plus grande ferme de cryptomonnaie illégale », du pays dans un entrepôt abandonné de Vinnytsia, une ville de plus de 370 000 habitants. Bien que déserté, il appartient à une entreprise d’électricité JSC Vinnytsiaoblenergo, qui a nié tout lien avec les prévenus.

À l’intérieur du hangar se trouvaient 3 800 PlayStation 4 alignées sur des étagères, reliées entre elles dans un seul but : miner du bitcoin. En plus des consoles, les autorités ont trouvé « 500 cartes graphiques et 50 processeurs. » L’intégralité du matériel a été saisie. Si la Chine, à l’instar d’une poignée d’autres pays, a banni le minage, ce n’est pas le cas de l’Ukraine. Alors pourquoi cette arrestation ? Et bien tout simplement, car les mineurs sont accusés d’avoir profité du réseau d’électricité de la ville sans payer. Les forces de l’ordre évaluent la facture de la ferme entre 186 200$ et 259 300$ par mois.

La police ukrainienne a annoncé la saisie d’une ferme de crytominage qui contenait des milliers de PS4

Des Ukrainiens minaient des cryptomonnaies à l’aide de PS4.

Source : Security Service of Ukraine

Des PS4 utilisées pour leur GPU

Grossièrement, le minage consiste à mettre les capacités de calcul de son matériel à disposition de la blockchain, en échange d’un gain de cryptomonnaie une fois le calcul terminé. Pour générer un bénéfice, il faut donc miner beaucoup et réduire au maximum deux coûts : celui du matériel et celui de l’électricité. Certains cybercriminels s’affranchissent des deux en installant des malwares de cryptominage sur les appareils de leurs victimes. Mais le plus souvent, les gérants des fermes essaient juste de ne pas payer l’électricité en se connectant au réseau dit « domestique » qui alimente par exemple les lumières de la ville. Ils espèrent ainsi faire oublier le coût en électricité de leur ferme dans la facture totale de la ville.

Mais la vraie particularité de la situation rapportée par les forces de l’ordre ukrainiennes, c’est l’utilisation massive de PS4. Vous le savez sûrement déjà, les GPU, ces composants communément appelés cartes graphiques, manquent. Elles manquent aux adeptes de jeux vidéo, aux géants de la tech, mais aussi à toutes sortes d’industries comme la médecine ou l’automobile. Ces mêmes GPU sont au cœur du minage de cryptomonnaies puisqu’elles ont la particularité d’exceller aux types de calculs nécessaires aux opérations de la blockchain.

En conséquence de cette pénurie multisectorielle, les rares stocks s’arrachent à prix d’or, et la contrebande fleurit plus que jamais. Résultat, le coût du matériel pour les mineurs explose. Mais nos Ukrainiens ont trouvé un moyen de contourner cette tendance… en achetant des PS4. Chaque console contient une GPU AMD, qui peut techniquement être allouée au minage. Et avec l’arrivée de la PS5 (elle aussi difficile à trouver à cause de la pénurie), l’ancienne génération a baissé en prix.