Confronté à une demande trop importante, Nvidia assume les ruptures de stock de ses nouvelles cartes graphiques RTX 3080 et RTX 3090. Certains joueurs devront attendre jusque 2021 pour s'équiper.

Si vous rêviez d’une carte graphique RTX 3080 ou RTX 3090 sous votre sapin, il faudra peut-être refaire votre liste du Père Noël. Les deux nouvelles cartes graphiques de Nvidia sont très difficiles à trouver à des prix décents et ce n’est visiblement pas près de changer. À l’occasion de la GTC, Jensen Huang, CEO de l’entreprise, a confirmé la pénurie qui pourrait durer jusque 2021.

Cité par Tom’s Hardware dans un article publié le 5 septembre, il explique : «  Les 3080 et 3090 ont un problème de demande, pas d’offre. La demande est bien plus grande que nous l’avions prévue — et nous en attendions beaucoup. » Nvidia a sous-estimé l’attractivité de ses cartes graphiques, alors qu’elles ont tout pour plaire : de la puissance en plus et une grille tarifaire maîtrisée. 

Nvidia GeForce RTX 3080

Le succès des nouvelles cartes de Nvidia comparé à un phénomène

Surpris mais certainement pas inquiet, Jensen Huang poursuit : « Même si nous avions su pour la demande, je ne pense pas qu’il aurait été possible de produire aussi vite. Nous produisons très, très rapidement. Les rendements sont excellents et la logistique est fantastique. C’est juste que les cartes se vendent instantanément. »  À ses yeux, le succès de la RTX 3080 et de la RTX 3090 est comparable à un phénomène et ne constitue pas « un problème à résoudre ».

Face à cette transparence de Nvidia, certains joueurs se tourneront peut-être vers la RTX 3070, modèle plus abordable qui devrait connaître un engouement aussi fort. Pour anticiper un peu mieux la demande et avoir plus de stock pour le lancement, la multinationale a d’ailleurs repoussé le produit de deux semaines. Cette révision du planning n’empêchera pas les intéressés de se ruer dessus à la fin du mois d’octobre. Ils seront simplement plus nombreux à pouvoir le faire.

L’immense succès de ces nouvelles cartes graphiques centrées sur le ray tracing rappelle à quel point Nvidia dispose d’une avance confortable sur la concurrence — AMD en tête. En prime, tout semble indiquer que l’arrivée de la Xbox Series X, de la Xbox Series S et de la PS5 en fin d’année n’a aucun impact sur ses ventes. On aurait pu craindre quelques déserteurs du monde du PC pour celui des consoles. C’était sans compter les promesses de la gamme RTX 30 : 8K HDR et rafraîchissement de l’écran jusqu’à 360 images par seconde. Ni la PS5 ni la Xbox Series X, elles-aussi en rupture, ne seront en mesure de proposer de telles performances.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo