Apple pourrait prochainement prendre la décision de ne plus inclure un chargeur dans la boîte de ses iPhone. Écologiquement, économiquement et technologiquement, elle s'entendrait.

Il y a quelques semaines, une indiscrétion laissait sous-entendre qu’Apple pourrait arrêter de fournir des EarPods avec ses iPhone. La multinationale irait même encore plus loin, selon une nouvelle note de Ming-Chi Kuo partagée sur 9to5Mac le 28 juin. Ainsi, la future gamme de smartphones serait privée d’un chargeur.

Cela voudrait dire que la boîte des successeurs des iPhone 11 n’inclurait… que le smartphone et peut-être le câble Lightning. L’analyste spécialiste des produits Apple explique que cette décision serait motivée par la volonté de conserver les mêmes tarifs d’une génération à l’autre, malgré des coûts de production plus élevés (en raison des composants liés à la 5G).

Un iPhone X en charge. // Source : Flickr/CC/Kārlis Dambrāns (photo recadrée)

Économie et écologie

Si Apple supprime le chargeur et en fait une option payante pour les futurs propriétaires d’un iPhone, alors la firme de Cupertino risque encore une fois d’être pointée du doigt. Surtout quand on voit le prix des accessoires : 30 euros pour des EarPods et 35 euros pour l’adapteur secteur USB-C 18 W (pour la charge rapide). Pendant longtemps, Apple s’est évertué à fournir un adaptateur 5W, même avec ses produits les plus haut de gamme. En 2019, il a fini par lancer un iPhone 11 Pro (Max) livré avec un chargeur 18W.

Mais il y a une logique d’usage qui a du sens : cela fait plus de dix ans qu’Apple vend des iPhone et il y a des millions d’utilisateurs qui possèdent déjà un adaptateur au moment où ils rachètent un smartphone de la marque. En prime, ils peuvent s’en servir pour recharger leur Apple Watch et leur iPad (sauf s’ils n’ont pas encore fait la transition vers l’USB-C). En bref, supprimer le chargeur permet de ne plus avoir à les accumuler (sans oublier la démocratisation de la charge sans fil). Sur ce point, on se souvient que Nintendo avait tenté le coup avec la 3DS XL.

La donnée économique sous-entend aussi un bénéfice écologique : les mensurations du packaging seraient réduites, ce qui coûterait moins cher (pour la production et la logistique) et aurait un impact positif sur l’environnement. Sans parler de la production moindre d’un accessoire que la plupart des gens possèdent déjà — un iPhone peut aussi se charger directement sur un ordinateur. Pour négocier le virage, il faudrait peut-être que le prix de l’iPhone de prochaine génération soit légèrement plus bas : l’argument écologique pourrait alors être entendu et seuls celles et ceux qui ont besoin du chargeur auraient à payer cette option.

Crédit photo de la une : Apple

Partager sur les réseaux sociaux