Le confinement national signe le retour de l'attestation de sortie Il est notamment demandé de ne pas s'éloigner à plus d'un kilomètre de son domicile, notamment pour se balader. Pour évaluer cette distance, des outils en ligne existent.

La mise en place d’un nouveau confinement national signe le retour des attestations de sortie en France, qui permettent de se déplacer à condition de satisfaire l’une des exceptions prévues par le gouvernement. Ces dérogations évoluent toutefois par rapport à ce printemps, car les écoles restent par exemple ouvertes. Il faut donc pouvoir permettre aux parents d’emmener et de ramener leurs enfants.

De  façon générale, les autorisations de sortie incluent les visites médicales (en cabinet ou à l’hôpital par exemple), les achats de première nécessité (comme l’alimentation), l’aide à une personne dépendante ou encore la promenade d’un animal de compagnie pour lui faire faire ses besoins. Une relative tolérance est aussi attendue pour les personnes voulant s’aérer ou faire un peu d’exercice physique.

Promener son animal de compagnie reste possible, mais à condition de ne pas trop s’éloigner de chez soi. // Source : Pexels

Pour ces déplacements, trois consignes sont à respecter : il faut sortir seul (ou avec ses enfants), il ne faut pas rester plus d’une heure dehors et il ne faut pas s’éloigner de plus d’un kilomètre de chez soi. S’il est facile de se conformer aux deux premières, en notant notamment l’heure de départ et en surveillant l’horaire sur sa montre ou sur son mobile, il est plus difficile d’estimer un rayon d’un kilomètre.

Pour un certain nombre de ces dérogations, il faudra ne pas dépasser une distance de 1 km de rayon autour du domicile. Mais pour d’autres, évidemment, ça ne sera possible : tous les établissements scolaires ne se trouvent pas forcément près du domicile. Idem pour les maisons de retraite ou les EHPAD. Sans parler du lieu de travail, qui nécessitera parfois de faire un long trajet.

Ce qui entre ou non dans cette obligation de ne pas dépasser un rayon d’un kilomètre fera vraisemblablement l’objet d’une précision de la part du gouvernement au cours du 29 octobre. En attendant, sachez qu’il existe des outils en ligne que l’on peut d’ores et déjà utilisé pour estimer grossièrement la distance que vous avez le droit de parcourir autour de chez vous.

Mesurer une distance sur Google Maps

Le plus évident d’entre eux est Google Maps. Mais c’est aussi le moins pratique.

En vous positionnant sur votre domicile et en effectuant un clic droit avec la souris, vous pouvez demander à mesurer une distance. En cliquant sur la ligne adéquate dans le menu contextuel, un bouton apparaîtra sur la carte. Cliquez autour pour générer un segment d’une certaine mesure : il ne vous reste plus alors qu’à tirer le second point pour atteindre un kilomètre de long.

Un exemple de mesure sur Google Maps à partir du croisement de la rue Lafayette avec le boulevard Magenta, à Paris.

Pour effacer une mesure, il suffit de refaire un clic droit sur la carte et de sélectionner l’option correspondante.

L’option de Google Maps, quoique facile à prendre en main, a ses limites : les mesures correspondent à des distances à vol d’oiseau et ne tiennent pas compte de la réalité du terrain. Cours d’eau, forêts, bâtiments sont autant d’obstacles à prendre en compte. Il reste possible de suivre manuellement une route, en multipliant les points de mesure, mais ce n’est pas très convivial d’utilisation

Le même exemple que précédemment. Un tel trajet reste en principe possible, même si vous dépassez la distance d’un kilomètre, puisque vous multipliez les étapes intermédiaires au sein du périmètre autorisé. Mais gare à ne pas dépasser l’heure de sortie.

Tracer un rayon avec ESRI France

Plus pratique que Google, ESRI France propose de tracer un périmètre autour de votre domicile. Deux solutions s’offrent à vous : ou bien vous inscrivez votre adresse postale et cliquez ensuite sur le bouton correspondant, ce qui fera apparaître le cercle de distance, ou bien vous naviguez librement sur la carte et vous cliquez sur l’endroit que vous voulez, en validant les coordonnées GPS et l’adresse.

ESRI France carte confinement
Sur ESRI France, une double visualisation est proposée.

L’outil est particulièrement bien pensé, car il affiche deux informations : la première est le rayon théorique de distance autour du domicile, à vol d’oiseau. La seconde, bien plus pratique, est l’isodistance, c’est-à-dire l’éloignement maximal en tenant compte des spécificités du terrain, comme la topographie.

ESRI France fournit des styles variés de visualisation de la carte : topographie, rues, OpenStreetMap, imagerie hybride ou un fond OpenStreetMap en pastels, qui est un peu plus élégant et lisible que le fond de base. Si vous avez un navigateur web compatible, vous pouvez aussi demander à être géolocalisé immédiatement afin de n’avoir plus qu’à approuver l’affichage de la zone.

Générer un cercle avec Geoconcept

Alternative à ESRI France, Geoconcept. Le site propose aussi un service qui permet de générer un cercle automatiquement autour du point choisi sur la carte, avec un rayon d’un kilomètre. Le site propose aussi un affichage par isodistance, afin de représenter à la fois l’ensemble des rues accessibles à 1 km autour du lieu de votre choix (en principe : votre domicile) et le périmètre à vol d’oiseau.

Le service, facile à prendre en main, utilise toutefois un affichage assez étroit par défaut sur sa page d’accueil. Il faudra plutôt passer par son adresse alternative, qui est compatible avec un affichage sur mobile. Elle est toutefois fonctionnelle avec un ordinateur classique. Vous pouvez également inscrire l’adresse de votre choix directement dans le champ de recherche prévu à cet effet.

Geoconcept
Sur Geoconcept, un double affichage est présent : à vol d’oiseau et par isodistance.

Afficher les boutiques ouvertes

Autre outil très facile à prendre en main, celui proposé par CQest : c’est tout simple : il suffit de cliquer sur la carte à l’endroit de votre choix pour générer un cercle d’un kilomètre de rayon. Vous pouvez zoomer et vous déplacer à loisir sur la carte pour placer le centre du cercle à l’endroit qui vous convient. Vous pouvez aussi entrer l’adresse manuellement dans la barre de recherche dédiée.

Notez que l’auteur a fait le choix de ne pas représenter les isodistances, estimant que cela risque d’ajouter de la confusion (l’isodistance consiste à tenir compte de la géographie du terrain, de l’orientation des rues, etc.). À la place, CQuest compense avec une option assez bien pensée : la carte tente d’indiquer quels sont les commerces ouverts (en théorie) et leur type qui sont dans l’aire de votre cercle.

Si l’envers du décor vous intéresse, il y a un billet Medium à lire.

CQuest
Il faudra parfois zoomer pour y voir clair.

Évaluer la distance avec Géoportail

Autre solution, Géoportail. Depuis 2016, le service français fournit — en version bêta — un outil de calcul d’isochrones et d’isodistances. Derrière ces termes peu familiers se cachent des paramètres simples à comprendre : quelle distance puis-je parcourir en un temps donné (par exemple une heure, si vous sortez prendre l’air ou promenez votre chien) ou quel endroit puis-je atteindre en parcourant une distance précise ?

Rendez-vous sur Géoportail et ouvrez le menu latéral à droite, avec la clé à molette. Dans le menu des mesures, sélectionnez « Calculer une isochrone ». Des options vous seront proposées : choisissez la distance (comme un kilomètre) dans le champ adéquat et vérifiez que le mode de transport est pédestre. N’oubliez pas d’entrer l’adresse à partir de laquelle vous voulez établir l’estimation.

Le résultat ne produit naturellement pas un cercle d’un rayon d’un kilomètre, mais une figure complexe qui tient davantage compte du terrain.

Là encore, le service répond en partie à l’injonction administrative du kilomètre de rayon, car ce n’est pas une mesure à vol d’oiseau — elle n’a pas grand sens pour un piéton — mais un calcul de la zone accessible en s’éloignant d’un kilomètre maximum de son domicile, en tenant compte de l’orientation des routes et de la réalité urbaine. Là encore, c’est à prendre à titre indicatif pour savoir où vous pouvez évoluer.

Géoportail propose le même exercice avec l’heure, mais son utilisation n’a pas grand sens dans cette nouvelle période de confinement national. À pied, pour un individu bien portant, vous irez bien plus loin qu’un rayon d’un kilomètre en une heure. Un piéton peut aller de 1,5 à plus de 4 km/h son sa foulée. Or, on le voit bien : il n’est pas permis de sortir plus d’une heure par jour pour se dégourdir les jambes.

Article publié initialement le 25 mars 2020 et mis à jour le 05 novembre 2020

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo