Apple devrait prochainement lancer un nouveau smartphone, dans la veine du célèbre iPhone SE et viendrait se placer au pied de la gamme actuelle. On fait le point sur les rumeurs à son sujet.

À la rentrée 2019, Apple a annoncé un trio de smartphones haut de gamme : les iPhone 11, iPhone 11 Pro et iPhone 11 Pro Max. La firme de Cupertino devrait enchaîner avec un quatrième modèle, qui prendra la suite de l’iPhone SE — beaucoup plus abordable.

Comme ce fut le cas pour la première génération, Apple abandonne plusieurs technologie à la pointe — la reconnaissance faciale Face ID notamment — pour baisser le prix plancher de l’appareil. Cet iPhone SE 2 aurait pu s’appeler iPhone 9, mais il s’appelle simplement SE. Il remplace l’iPhone 8 dans le catalogue actuel de la multinationale.

En attendant l’annonce qui ne saurait tarder, on faisait le point sur ce que l’on savait de cet iPhone 9.

iPhone 8 // Source : Apple

Article original du 18 mars :

L’iPhone 8 de retour

En octobre 2019, soit un mois après la conférence centrée sur l’iPhone 11, on parlait déjà du design de l’iPhone 9. Apple ne devrait pas créer la surprise, en reprenant celui de l’iPhone 8, lui-même basé sur un châssis qui commence à dater (l’iPhone 6). Qu’importe, cela permettrait à l’entreprise de continuer à vendre un petit smartphone, équipé d’un écran de 4,7 pouces (sans encoche). Ce fut longtemps l’argument de l’iPhone SE, limité à une dalle de 4 pouces très appréciée à une époque où les téléphones ne faisaient que grandir.

Toutefois, contrairement à la première mouture, l’iPhone 9 pourrait être disponible en deux formats. Selon les informations de 9to5Mac publiées le 16 mars 2020, il serait aussi commercialisé en version Plus — soit avec un écran de 5,5 pouces. Cela permettrait à Apple d’offrir du choix — et de continuer à rentabiliser le design iPhone 8 (qui a été proposé en déclinaison Plus). Optimiser les chaînes d’assemblage permet de les rentabiliser et de baisser le prix final d’un produit.

Un iPhone 11 presque comme les autres

Les différentes rumeurs parues jusqu’à aujourd’hui s’accordent sur un point : l’iPhone 9 ne serait pas un iPhone aux rabais. Ainsi, il serait équipé de la puce A13 Bionic — soit la même que la gamme iPhone 11 –, épaulée par 3 Go de RAM. Il s’agirait du principal argument du produit et d’un gage de tranquillité pour ses futurs propriétaires (ils n’auraient pas à s’inquiéter pour les futures mises à jour d’iOS). En prime, avec ce processeur surpuissant, l’iPhone 9 serait une porte d’entrée idéale vers Apple Arcade — le service de jeux vidéo par abonnement.

Du côté de la photo, l’iPhone 9 devrait s’en remettre à un seul capteur à l’arrière (un grand angle de 12 mégapixels), voire deux pour le modèle Plus (un téléobjectif en plus). Comme sur la gamme 8, déjà excellente.

iPhone 8 plus // Source : Apple

Le retour de Touch ID

Pour garantir un prix mini, Apple n’équiperait pas l’iPhone 9 de la technologie Face ID, qui a permis de supprimer le bouton Home de la façade. Pour déverrouiller le téléphone, il faudrait passer par Touch ID, capteur d’empreintes digitales. Le fameux bouton Home serait une surface tactile avec retour haptique pour simuler l’impression d’appuyer.

Du côté des fonctionnalités, Apple Pay serait de la partie, tout comme Transport express (pour payer plus rapidement son transport). À cela s’ajoutent tous les services payants proposés par Apple, de Music à TV+.

Un prix plancher

Aujourd’hui, l’iPhone 8 est toujours commercialisé par Apple, à partir de 539 euros. Son possible successeur devrait être proposé dans ces eaux-là, même si certains l’espèrent carrément à 399 dollars (soit un peu plus de 400 euros en France). À son lancement, l’iPhone SE était vendu 489 euros. En bref, l’iPhone 9 pourrait se situer entre 400 et 500 euros (une centaine d’euros supplémentaire pour le Plus).

Quand sortirait ce nouvel iPhone ? Difficile à prévoir, en pleine épidémie de coronavirus, même si le premier trimestre a été évoqué par plusieurs sources.

Partager sur les réseaux sociaux