Particulièrement attendus par celles et ceux qui ne veulent pas dépenser une somme considérable dans un téléphone, les Redmi Note 9 Pro et Redmi Note 9 Pro Max rappellent que Xiaomi sait aussi tomber dans les pièges marketing du marché.

Ces derniers mois, les acteurs du marché du smartphone ont pris un malin plaisir à multiplier les modèles, au point de créer des gammes compliquées à comprendre. Aujourd’hui, les suffixes Max, Pro voire Ultra pullulent et transforment les gammes en casse-tête. On croyait naïvement que les marques plus modestes ne s’y plieraient pas. Que nenni ! Ce jeudi 12 mars, Xiaomi a levé le voile sur ses Redmi Note 9 Pro et Redmi Note 9 Pro Max, dont les différences ne sautent pas aux yeux. Mais on le sait : Xiaomi est devenu champion des gammes incompréhensibles, avec 31 smartphones commercialisés en France à l’heure où ces lignes sont écrites.

C’est d’autant plus incompréhensible que les Redmi Note 9 Pro et Redmi Note 9 Pro Max partagent la philosophie de leurs prédécesseurs, en l’occurence cette idée de proposer le meilleur rapport qualité/prix. Plus concrètement, il s’agit de téléphones à la fiche technique bien garnie, et au tarif le plus ramassé possible. D’abord lancés en Inde, ils ne dépasseront pas les 250 euros.

Xiaomi Redmi Note 9 Pro et Pro Max // Source : Xiaomi

Pourquoi un smartphone abordable avec Max dans le nom ?

Les Redmi Note 9 Pro et Redmi Note 9 Pro Max s’appuient sur le même écran LCD : une dalle de 6,67 pouces au format 20:9 avec une définition Full HD+, percée au centre en haut comme les Galaxy S20. Ils ont également le même processeur — un Qualcomm Snapdragon 720G épaulé par jusqu’à 8 Go de RAM — et la même batterie de 5 020 mAh (compatible avec la charge rapide à 18W sur le normal et 33W sur le Max). Sur la tranche, on retrouve un capteur d’empreintes digitales pour le déverrouillage et, sur le bas, un port jack préservé.

Xiaomi Redmi Note 9 Pro et Pro Max // Source : Xiaomi

Les différences sont donc à aller chercher du côté de l’équipement photo, disposé dans un carré centré — pour un design plus symétrique. Il s’agit dans les deux cas d’un quadruple capteur :

Redmi Note 9 ProRedmi Note 9 Pro Max
Capteur 148 mégapixels64 mégapixels
Capteur 2Ultra grand angle de 8 mégapixels
Capteur 3Macro de 5 mégapixels
Capteur 4ToF de 2 mégapixels
Capteur selfie16 mégapixels32 mégapixels

On cherche encore pourquoi Xiaomi s’est amusé à concevoir deux téléphones aux caractéristiques très proches, sinon pour créer de la confusion dans un segment qui n’en a pas besoin. Cette volonté est peut-être liée à la nécessité de s’offrir deux armes pour lutter plus efficacement contre les appareils vendus par le rival Realme — la deuxième marque d’Oppo.

À l’arrivée, on parie que l’un des deux spécimens trouvera naturellement sa place dans notre guide des meilleurs smartphones à moins de 200 euros, car Xiaomi, malgré sa communication hasardeuse, crée souvent des références dans les gammes qu’il choisit d’attaquer. Il reste à savoir lequel.

Crédit photo de la une : Xiaomi

Partager sur les réseaux sociaux