WhatsApp annonce la fin du fonctionnement de son applications sur des versions datées d'Android et d'iOS à compter du 1er février 2020. Concernant Windows Phone, l'arrêt est effectif à partir du 31 décembre 2019.

Le temps est compté pour les très vieilles versions des systèmes d’exploitation Android et iOS. Dans un mois, WhatsApp cessera de prendre en charge les versions les plus anciennes des deux plateformes logicielles. Sont concernées les branches 2.3.7 et antérieures d’Android et iOS 8 et antérieur. Celles-ci fonctionneront jusqu’au 1er février 2020. Après, l’application ne fonctionnera plus.

Les personnes qui seront affectées par cet arrêt du support ne sont toutefois pas très nombreuses. Selon les statistiques fournies par Apple en date du 15 octobre 2019, moins de 7 % de sa clientèle utilise une version inférieure à iOS 11. Du côté de Google, les versions 2.3.3 à 2.3.7 d’Android ne représentaient, à la mi-mai 2019, que 0,3 % de son écosystème. Les versions d’avant ne sont par ailleurs même plus comptabilisées, celles-ci ayant une part de marché inférieure à 0,1 %.

Le retrait concerne notamment iOS 8, un système d’exploitation vieux de cinq ans.

Ces statistiques sont vraisemblablement encore plus faibles, d’une part parce qu’elles sont susceptibles d’intégrer des versions de système d’exploitation encore supportées (c’est le cas d’iOS, avec une statistique incluant iOS 9, 10 et 11), et d’autre part parce qu’elles datent chacune de quelques mois. Les mises à jour des systèmes d’exploitation ou le changement de smartphone au cours de l’année ont très certainement réduit un peu plus ces parts de marché, déjà presque nulles.

Si vous vous trouvez dans cette situation, une mise à jour de votre smartphone réglera le souci, à supposer que celui-ci soit éligible à une version plus récente du système d’exploitation. Si ce n’est pas le cas, cela signifie que votre mobile est considéré comme trop ancien. À titre indicatif, iOS 8 est sorti en septembre 2014, il y a plus de cinq ans, et Android 2.3.7 date de septembre 2011, il y a plus de huit ans. Côté iPhone, le marché concerné est encore à relativiser : cela ne concerne que les iPhone 4, sortis en 2010, qui sont les seuls à être limités à iOS 7. Tous les autres iPhone peuvent au moins avoir iOS 9.

Abandon régulier de vieux OS

Si WhatsApp ne développe pas les raisons qui l’ont conduit à prendre cette décision dans sa page d’assistance, il apparaît évident que l’ancienneté de ces deux plateformes couplée à la très faible part de marché qu’elles représentent ont forcément pesé dans la balance. Il est aussi à noter que Windows Phone, abandonné par Microsoft, est dans une situation similaire, à ceci près que la date d’arrêt est fixée au… 31 décembre 2019.

Ce n’est pas la première fois que WhatsApp fait le ménage dans ce qu’elle prend en charge. Fin 2017 par exemple, l’application de messagerie instantanée cessait de fonctionner sur les smartphones BlackBerry et ceux équipés de Windows Phone 8.0. En début d’année, ce sont plusieurs modèles de marque Nokia qui ont aussi été écartés — ceux équipés de la plateforme logicielle S40.

WhatsApp cesse aussi de fonctionner sur Windows Phone. // Source : Microsoft

C’est en 2016 que WhatsApp a commencé à renoncer à maintenir son application sur des systèmes d’exploitation vieillissants. À l’époque étaient visées les plateformes S40, Nokia Symbian S60, Android 2.1, Android 2.2, Windows Phone 7.1 et BlackBerry. L’entreprise, filiale de Facebook, a toutefois ajusté son calendrier au fil du temps afin de tenir compte des éventuels retours de sa communauté.

Attention toutefois : si WhatsApp va couper l’accès à iOS 8 et antérieur et aux branches 2.3.7 et antérieures d’Android, cela ne signifie pas que les moutures supérieures sont hors de danger. La plateforme explique en particulier que l’assistance ne s’occupe que des appareils fonctionnant avec Android 4.0.3 ou supérieur et iOS 9 et supérieur. En clair, tôt ou tard, d’autres retraits sont à prévoir.

Partager sur les réseaux sociaux