WhatsApp ne prend plus en charge la plateforme logicielle S40, utilisée par des dizaines de mobiles vendus par Nokia. Résultat : ils ne peuvent plus accéder à la messagerie.

L’année 2018 vient de tirer sa révérence et avec elle s’est achevée la prise en charge de certains téléphones mobiles par WhatsApp. La célèbre application de messagerie instantanée a cessé de s’occuper de 31 modèles depuis le 1er janvier 2019. Leur point commun ? Ils utilisent tous la plateforme logicielle Series 40 (ou S40) développée par Nokia pour certains de ses mobiles.

Quels terminaux sont concernés ?

Les terminaux de Nokia qui n’ont plus accès à WhatsApp sont les suivants :

  • Nokia 206 Single SIM et Dual SIM ;
  • Nokia 208 Preinstalled WhatsApp New ;
  • Nokia 301 Single SIM Chat Edition ;
  • Nokia 301 Dual SIM Chat Edition ;
  • Nokia 515 Preinstalled WhatsApp New ;
  • Nokia Asha 201, 205 Chat Edition et 210 ;
  • Nokia Asha 230 Single SIM et Dual SIM :
  • Nokia Asha 300, 302, 303, 305, 306, 308, 309, 310 et 311 ;
  • Nokia Asha 500, 501, 502 et 503 ;
  • Nokia C3-00 et C3-01 ;
  • Nokia X2-00 et X2-01 ;
  • Nokia X3-02 et X3-02.5 (Refresh).

En France, les personnes affectées par l’arrêt du support de ces appareils devraient être assez peu nombreuses dans la mesure où ce sont surtout des smartphones qui sont en circulation. Si d’aventure vous faites partie de celles et ceux dont l’accès à la messagerie est coupé, la seule solution pour retrouver vos contacts sur WhatsApp est de basculer sur un téléphone plus récent.

Ailleurs dans le monde, la décision de WhatsApp devrait poser des difficultés un nombre indéterminé de mobinautes, dans la mesure où, selon des chiffres communiqués début 2012 par Nokia, les téléphones équipés de la plateforme S40 se sont vendus à plus de 1,5 milliard d’exemplaires dans le monde. Sept ans plus tard, il est raisonnable de penser que plusieurs millions d’entre eux sont encore en circulation.

Nokia 301
Le Nokia 301. // Source : Ralph

WhatsApp fait le ménage

Cet abandon, s’il pénalise certainement des particuliers dans le monde, est tout sauf une surprise : au printemps 2016, WhatsApp a présenté un calendrier annonçant la fin prochaine de la prise en charge de certaines plateformes. Outre S40, la messagerie a cité Nokia Symbian S60, Android 2.1, Android 2.2, Windows Phone 7.1 et BlackBerry. La société a toutefois adouci son planning quelques mois plus tard.

Pour expliquer sa décision, WhatsApp a rappelé la réalité des chiffres : « Lorsque nous avons lancé WhatsApp en 2009, […] près de 70 % des smartphones achetés à l’époque avaient des systèmes d’exploitation BlackBerry et Nokia. Les plateformes mobiles offertes par Google, Apple et Microsoft (qui représentent 99,5 % des ventes) pesaient moins de 25 % des ventes d’appareils mobiles à l’époque. »

En outre, il y a aussi certaines limitations techniques dans ces téléphones et ces systèmes d’exploitation qui empêchent WhatsApp d’offrir certaines fonctionnalités. « Bien que ces appareils mobiles ont eu une part importante dans notre histoire, ils n’offrent plus le type de capacités dont nous avons besoin pour étendre les futures fonctionnalités de notre application », a ainsi avancé la société.

La politique de rationalisation de WhatsApp ne s’arrêtera pas avec les mobiles équipés de la plateforme S40. Dans un peu plus d’un an, le 1er février 2020 très exactement, l’accès à l’application mobile sera coupé pour les smartphones fonctionnant avec Android 2.3.7 ou moins ou avec iOS 7 ou moins. Il sera donc bientôt temps de faire la mise à jour de son mobile… ou d’en changer.

Partager sur les réseaux sociaux