Apple a lancé son écran professionnel à associer à un Mac Pro très cher. Il se trouve ciblé par la critique sur un point : on ne peut le nettoyer qu'avec un chiffon spécial, fourni. Nous pensons au contraire que tout objet tech équipé d'un écran devrait en avoir un.

En marge de la commercialisation du Mac Pro, dont on a déjà discuté du prix en apparence élevé, Apple lance son magnifique moniteur Pro Display XDR — conçu lui aussi pour une utilisation professionnelle. Il embarque une dalle Retina 6K d’une taille de 32 pouces, au choix avec du verre standard (5 499 euros) ou nanotexturé (6 499 euros). Ce qui clocherait avec le produit, qui boxe dans la catégorie d’objets vendus 4 à 5 fois ce prix par la concurrence ? Le fait qu’il soit vendu avec… un chiffon de nettoyage.

Car, bien évidemment, Apple déconseille formellement d’essuyer le Pro Display XDR, tout au moins la version verre nanotexturée, avec autre chose que son chiffon, peut-on lire sur une page officielle. « Si vous perdez le chiffon fourni, vous pouvez contacter Apple pour en commander un autre », est-il précisé. Et comme le prix est inconnu, d’aucuns jasent. Mais Apple a parfaitement raison.

Apple Pro Display XDR // Source : Apple

Pourquoi les marques devraient prendre exemple sur Apple

D’un point de vue strictement commercial, la firme de Cupertino ne peut pas être critiquée. Premièrement, les indications de nettoyage sont claires (pas d’eau ou d’autres liquides sur l’écran). Deuxièmement, le chiffon à utiliser est fourni dans la boîte. Vous le perdez ? C’est votre problème. À vrai dire, quand on met plusieurs milliers d’euros dans un produit, on doit être en mesure d’en prendre soin. Le fond du problème est toujours le même : le Pro Display XDR est un produit d’exception, destiné à une niche de professionnels, qui mérite des mesures d’exception que les professionnels prennent. Le nettoyage en fait partie et personne n’aurait envie de rayer bêtement un outil de travail aussi précieux et important.

Plus encore : on serait même tenté de dire que les autres fabricants devraient en prendre de la graine. Aucun, aujourd’hui, ne prend en considération l’entretien ou le déplacement d’équipement grand public haut de gamme. C’est particulièrement le cas dans le monde des téléviseurs QLED ou OLED haut de gamme. On aimerait bien que les acteurs du marché fournissent systématiquement un chiffon de nettoyage adéquat, ce qui éviterait de se tourner vers une solution tierce dont on doute parfois de l’efficacité à cause des traces ou peluches laissées (sans oublier la peur d’abimer).

Mac Pro 2019 et Pro Display XDR // Source : Julien Cadot pour Numerama

Les marques concernées pourraient également penser à inclure une paire de gants pour l’installation (car on aimerait bien supprimer ces traces de doigts immanquables qu’on a du mal à faire partir ensuite… à cause du mauvais chiffon). En toute franchise, quand on ouvre un carton et qu’on y trouve une paire de gants, la satisfaction d’avoir fait le bon choix n’en est que plus grande — une garantie que la marque nous invite à prendre soin d’un produit et donc à le garder longtemps. Quand nous avons posé la question aux constructeurs, seul LG a répondu : la marque « n’a pas ressenti le besoin de ses consommateurs d’inclure un chiffon avec le produit », mais « pourrait considérer la question afin de toujours satisfaire au mieux ses clients. »

Et ce qui vaut pour un téléviseur vaut pour tout objet équipé d’un écran : vous lisez probablement cet article sur un écran sale, que ce soit celui de votre smartphone, constellé de taches de doigts, ou celui de votre ordinateur, poussiéreux. Peut-être même avez-vous un écran qui a gardé les traces de votre dernier nettoyage avec un kit médiocre vendu en grande surface !

Bref, Apple a raison de fournir l’accessoire idéal pour prendre soin de son écran très haut de gamme, ainsi que des instructions claires et précises pour ne pas l’endommager. La multinationale va jusqu’à partager des conseils pour laver le chiffon en lui-même (à la main, avec du savon à vaisselle, sachant qu’il faut le laisser sécher au moins 24 heures). Pour des produits vendus plusieurs milliers d’euros, ce processus — qui ne coûte pas grand-chose — devrait être une norme. Certainement pas un sujet à fausse polémique.

Crédit photo de la une : Apple

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo