Le service de cloud gaming GeForce Now débarquera bientôt en bêta sur Android.

Dans la galaxie du cloud gaming, Nvidia est en position d’attente. Pourtant ce marché qui espère vous faire jouer à des jeux récents sur des ordinateurs ou des smartphones qui ne sont techniquement pas capables de les faire tourner grâce à une exécution sur des serveurs distants se structure. Entre Shadow, Google Stadia ou Microsoft xCloud, pour ne citer que les plus gros, les annonces se multiplient. Nvidia a préféré peaufiner GeForce Now, sorti avant tous les autres, plutôt que de le pousser massivement — après tout, le constructeur doit aussi vendre des cartes graphiques. Mais pour la gamescom, Nvidia annonce une nouvelle étape pour son service.

L’annonce la plus importante est la compatibilité avec les smartphones Android. L’app, qui restera en bêta pendant une période indéterminée, promet d’offrir aux smartphones Android une expérience de jeu vidéo de grande qualité. Comme sur les vieux ordinateurs ou sur Nvidia Shield, GeForce Now sur Android propose une sélection de jeux grand public diffusées depuis les serveurs de Nvidia. Contrairement à Shadow, il ne s’agit pas d’un accès complet à un ordinateur distant, mais d’une sorte de console de jeu pour le monde du PC, qui se rapproche plus de Google Stadia dans l’idée. GeForce Now permet en revanche de lancer des clients comme Steam pour profiter intégralement de sa bibliothèque de jeu PC, contrairement à Google qui souhaite tout centraliser sur sa plateforme.

Avec Stadia, Google communique aussi sur le multiplateformes // Source :  Google

Nvidia a également profité de la gamescom pour annoncer le déploiement de ses technologies liées au ray tracing sur ses serveurs. Cela signifie que toutes les plateformes pouvant accueillir GeForce Now pourront bénéficier de la puissance des serveurs « RTX ». La principale avancée côté graphismes est un jeu ultra-réaliste sur les lumières et les reflets. La méthode est ancienne, mais la capacité à la faire tourner en temps réel dans des jeux récents date du lancement de la gamme RTX en 2018. Reste que les annonces les plus médiatisées aujourd’hui concernent des jeux qu’on ne peut pas qualifier de prouesses graphiques — Minecraft et Quake 2.

Malheureusement, alors que la concurrence empile les annonces, Nvidia n’a ni communiqué sur le prix, ni sur la date de sortie de GeForce Now sur Android. Tout juste l’entreprise nomme-telle deux premiers partenaires compatibles (Samsung et LG), des opérateurs en Asie pour pousser le service et la nécessité de s’équiper d’une manette Bluetooth pour profiter au mieux des jeux GeForce Now. En bêta, GeForce Now restera gratuit.

Partager sur les réseaux sociaux