Le beau temps revient, et avec lui, de nouvelles vagues de chaleur. Nous avons sélectionné et testé trois ventilateurs pour que vous puissiez passer l'été avec un doux vent frais.

À l’approche de l’été 2020, les vagues de chaleur refont la une. En région parisienne, le 24 juin, il pourra faire jusqu’à 38 degrés. S’il est impossible de prévoir la tendance de tout l’été, l’idée que nous connaissons des étés de plus en plus chauds n’est plus à remettre en cause — même après 2 mois de confinement, le réchauffement climatique n’est pas près de s’arrêter. L’occasion d’anticiper votre achat de ventilateur avant que les prix ne s’envolent et que les stocks ne soient au plus bas.

Rappelons également que la chaleur a de nombreux effets sur l’organisme, et il convient d’adopter de bonnes pratiques pour éviter le « coup de chaud » : s’hydrater, manger léger et éviter de sortir aux heures les plus chaudes sont notamment des gestes sanitaires à rappeler constamment, surtout aux personnes les plus fragiles.

Il est possible d’investir dans un climatiseur d’appoint pour faire baisser la température, mais le ventilateur est une solution plus pratique, moins onéreuse et plus écologique. Nous en avons sélectionné et testé trois pour vous aider à faire votre choix parmi les centaines de références plus ou moins bonnes du marché.

Initialement publié en juillet 2019, cet article a été mis à jour le 10 avril 2020

Le « No Brainer » : Rowenta Turbo Silence Extrême

Le Rowenta Turbo Silence Extrême // Source : Jérôme Durel pour Numerama

Vous avez chaud, vous voulez juste un bon ventilateur qui arrivera rapidement sans vous compliquer la vie ? Achetez le Rowenta Turbo Silence Extrême. Il est proposé autour de 120 euros environ habituellement, mais se trouve souvent en promotion sous la barre des 100 €.

Comme son nom l’indique, le best seller de Rowenta met l’accent sur le silence. En journée il est discret, voire à peine audible s’il y a un peu de bruit autour de vous. La nuit, il dispose d’un mode silencieux qui fait descendre le volume à 45 dB. Pas inaudible, mais suffisamment bas pour ne pas être gênant, d’autant que le ronronnement est régulier.

Si vous avez besoin d’un grand coup d’air, il est également doté d’une fonction « turbo boost » pour débiter 80 m3 par minute dans un premier temps, une puissance qui décroît tous les quarts d’heure. Plutôt agréable en rentrant chez soi après avoir suffoqué dans le métro. On trouve  un minuteur programmable pour 1h, 2h, 4h ou 8h et on apprécie son design moderne, mais discret. L’objet respire la robustesse. On regrette simplement que la télécommande soit livrée sans pile.

En plus de la garantie de 2 ans, Rowenta assure une réparabilité sur 10 ans en conservant les pièces.

Postées sur leur pied à environ 1,5 mètre de haut, les larges pales de 40 cm ventileront efficacement une chambre, un petit salon ou 4 bureaux d’un open space. Nous avons testé la version sur pied, mais un autre modèle « de bureau » est disponible pour 69 euros. Ce sont ces ventilateurs qui équipent notre rédaction.

En bref

  • Silencieux, idéal pour s’endormir
  • Toutes les fonctions essentielles et quelques bonus
  • Robustesse et qualité

Rafraîchir et purifier : Dyson PureCool Me

Le Dyson PureCool Me // Source : Jérôme Durel pour Numerama

Cela fait désormais des années que Dyson propose des ventilateurs, et c’est même grâce à eux que la marque a acquis ses lettres de noblesse — en plus des aspirateurs. On le sait, les ventilateurs britanniques sont des trésors de technologie et de design. Cela ne change pas avec le dernier né de la marque britannique : le PureCool Me, lancé à 349 euros. Un prix élevé, mais moins que le reste de la gamme de purificateurs de Dyson.

Il respire évidemment la qualité et le design ultramoderne auquel nous avons été habitués est toujours de la partie. Ceci étant dit, l’objet tranche tout de même avec les canons esthétiques du fabricant. Fini le design « sans pale » des autres produits, les pales sont ici cachées dans une sorte de géode depuis laquelle s’échappe l’air.

Survivre au réchauffement climatique et à la pollution

C’est ce style tout en arrondis qui permet à la firme de créer ce qu’elle appelle le « Core Flow ». Pour faire simple, il s’agit de diriger avec précision les flux d’air dans une direction. C’est de là que vient le « me ». L’objet en effet été pensé comme un ventilateur personnel ou presque (il y a quand même une fonction oscillation à 70°, mais ne comptez pas vraiment couvrir deux personnes à deux bureaux d’écart avec). Il se pose volontiers sur un bureau, mais aussi au sol puisque l’on peut diriger l’air vers le haut ou à l’horizontale.

Le Pure Cool Me n’est pas qu’un ventilateur, c’est aussi un purificateur d’air. ll filtre 99,95 % des particules selon la firme : poussières, allergènes, et même les virus. À l’usage, il faut avouer que cela a — un peu — réduit nos symptômes allergiques et c’est un vrai argument pour celles et ceux qui souffrent du rhume des foins. L’écran LCD intégré vous indique la puissance de fonctionnement et l’état du filtre, mais on regrette tout même qu’il ne donne pas d’indication sur la qualité de l’air contrairement à d’autres modèles de Dyson.

En bref

  • Brasse et purifie l’air
  • La qualité et le design Dyson
  • Le flux d’air personnel

Le Dyson Pure Cool Me est disponible à 349 euros chez Darty ou Boulanger.

Le ventilateur USB : AngLink USB

Le ventilateur USB AngLink // Source : Jérôme Durel pour Numerama

Vous avez envie d’une petite brise supplémentaire devant votre ordinateur ? Achetez un petit ventilateur USB. Nous avons trouvé celui de la marque AngLink pour moins de 30 euros sur Amazon et nous n’avons pas été déçus. Basique, mais infiniment supérieur à bien des ventilateurs USB qui pullulent dans les recoins sombres et moins sombres des sites marchands.

Vous pouvez le poser sur votre bureau, mais il est plus amusant de l’accrocher sur à peu près ce que vous voulez avec sa pince qui fait aussi office de pied. L’endroit qui vient naturellement à l’esprit est le haut de votre écran d’ordinateur, à condition qu’il ne soit pas trop épais — la pince n’a pas énormément d’amplitude. Il suffit ensuite de l’orienter comme on le souhaite puisqu’il pivote à 360°.

Cette nouvelle version parue pour la saison 2020 est vendue avec une batterie rechargeable de 5 000 mAh qui lui permet de fonctionner pendant 30 heures selon la marque. Cela nous paraît surestimé dans la mesure où le modèle de l’année dernière avec sa batterie de 2 200 mAh ne dépassait pas les 2 heures de fonctionnement. Il se branche ou se recharge via un câble MicroUSB.

En bref

  • Un petit ventilateur USB simple et efficace
  • La pince peut être pratique
  • Fonctionne sur batterie

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux