Anker tient la solution idéale pour pallier l'un des principaux défauts de la Switch, son autonomie : une batterie externe officielle.

La Nintendo Switch est l’une des consoles phares du moment. Très bien conçue malgré quelques fonctionnalités manquantes, la machine se distingue par son statut hybride. Elle peut être reliée à un téléviseur (via un dock fourni) et propose du jeu à l’extérieur (comme un smartphone ou une 3DS), offrant ainsi toutes les libertés.

Mais qui dit console portable dit batterie. Et qui dit batterie dit autonomie, et toutes les restrictions que cela comporte. Dans le cas de la Switch, il apparaît difficile d’affirmer qu’elle s’en tire bien : avec certaines expériences gourmandes, vous dépasserez à peine les trois heures. Heureusement, il existe des solutions extérieures pour palier ce défaut, comme la batterie externe PowerCore 20100 d’Anker.

La version testée ici est une variante pour la Nintendo Switch. On la retrouve en version classique à moins de 35 euros sur Amazon.

Produit officiel

Des batteries externes, on peut en trouver beaucoup dans les rayons. Mais celle d’Anker a la particularité d’être officielle, ce qui veut dire qu’elle a été approuvée par Nintendo et ne sera jamais paralysée par des soucis de compatibilité (un point très important pour le constructeur nippon). Dans la forme, ce statut lui offre d’abord un joli packaging — avec Mario dessus — et un logo officiel de la Switch incrusté, accompagnant les quatre points lumineux bleus qui indiquent la capacité restante. Les fans apprécieront ces signes distinctifs en plus des gages certains de qualité et fiabilité.

Cependant, ne vous attendez pas à prendre en main un objet élégant. Nous sommes plutôt en face d’un long rectangle, de presque 17 centimètres, aux bords arrondis. À transporter, la PowerCore risque même de devenir un fardeau avec ses 360 grammes. Sur la tranche située à droite, on retrouve deux ports : un USB et un USB-C. Ce dernier permet de recharger la Switch et de faire le plein de la batterie externe elle-même, via l’adapteur secteur fourni avec la console. Le premier port, quant à lui, permet de brancher un autre appareil compatible, comme un smartphone, avec une recharge simultanée en bonus.

Dans la boîte, la PowerCore est livrée avec un câble USB-C vers USB-C (moins d’un mètre) et une pochette grise imitation velours.

Deux recharges assurées

Sur le papier, cette PowerCore optimisée pour la Nintendo Switch autoriserait entre 6 et 15 heures de gameplay supplémentaires. Cet écart assez important donne l’avantage à Anker de ne pas trop en promettre sur les performances réelles de son produit, sachant qu’elles dépendent surtout de l’utilisation que l’on fait de la console. D’après nos expérimentations, on peut assurer que la PowerCore assure au minimum deux recharges supplémentaires.

Plus concrètement, voici quelques résultats qui pourront servir d’indicateurs :

  • 20 % récupérés en 40 minutes tout en jouant, 100 % en un peu plus de trois heures (testé avec Crash Bandicoot : N. Sane Trilogy) ;
  • 25 % récupérés en 35 minutes avec la console en veille (75 % en 1 heure 40) ;
  • La batterie se recharge en 3 heures et 20 minutes environ.

En plus de limiter la chauffe, la PowerCore est dotée de la technologie propriétaire PowerIQ, adaptant la puissance en fonction de l’appareil branché (de 5 à 15 V en sortie), d’où cette idée de recharge optimisée.

La PowerCore Nintendo Switch Edition existe en deux déclinaisons. La 20100 — testée ici — à 99,99 euros et la 13 400 à 79,99 euros.

La version classique de la PowerCore est également disponible pour moins de 35 euros.

En bref

Anker PowerCore 20100 Nintendo Switch Edition

Note indicative : 4/5

Bien sûr, certains diront que cette PowerCore 20100 Nintendo Switch Edition coûte beaucoup trop cher par rapport à la version normale (qui recharge aussi la console japonaise). Après tout, il faut bien payer le logo Nintendo, le port USB-C et l'optimisation. 

Mais, dans les faits, on peut affirmer qu'il s'agit d'un produit fiable et de qualité. Il est surtout sans risque, puisqu'il est officiel. C'est sans aucun doute son principal argument, alors que Nintendo fait la chasse aux accessoires qui n'en sont pas. 

Top

  • La qualité Anker
  • Le confort d'une vraie autonomie
  • Chauffe maîtrisée

Bof

  • Chère par rapport à la version normale
  • Où est l'adaptateur secteur ?
  • Forcément lourde

Partager sur les réseaux sociaux