Activision n'a pas manqué de proposer l'excellente compilation Crash Bandicoot: N. Sane Trilogy aux possesseurs de la Switch.

Figure emblématique de la PlayStation première du nom, le marsupial Crash a fait des infidélités à la console de Sony dès qu’Activision a obtenu la licence. Paradoxalement, ses trois aventures originales ne se sont jamais aventurées ailleurs que chez le constructeur nippon. Une anomalie corrigée par l’arrivée de la compilation remasterisée Crash Bandicoot : N. Sane Trilogy sur Xbox One, Nintendo Switch et PC, plusieurs mois après un premier lancement sur PlayStation 4.

Sur Switch, le portage est assuré par le studio Toys For Bob, qui connaît bien la mascotte poilue grâce à la saga Skylanders. Globalement, il a su tirer profit des ressources de la console hybride pour proposer une expérience certes moins belle que les autres, mais suffisamment plaisante pour celles et ceux n’ayant jamais goûté à ce trio de jeux de plateforme cultes.

Activision

Moins de nostalgie

Étant intimement lié à la marque PlayStation, Crash Bandicoot : N. Sane Trilogy perd un chouïa de son pouvoir nostalgique sur Switch. Mais il ne faut pas s’y tromper : si certaines mécaniques ont vieilli depuis le temps, les trois expériences demeurent encore aujourd’hui des pépites qui méritent d’être connues. Et qui méritaient un petit ravalement de façade. Sur PlayStation 4 (et Pro), Crash BandicootCrash Bandicoot 2 : Cortex Strikes Back et Crash Bandicoot 3 : Warped revendiquent un rendu graphique délicieux. Sur Switch, ils oublient quelques saveurs en route, mais conservent le charme d’une patte artistique colorée qui fait toujours mouche.

Une solidité technique au top

Pour faire simple, sur dock comme en format portable, Toys for Bob a dû tailler quelque peu dans le gras. On perd le poil soyeux des protagonistes et la finesse des textures, on gagne en aliasing. Il faut en outre composer avec davantage de flou, nécessaire pour tricher et assurer un framerate fluide — au demeurant jamais pris à défaut, ce qui garantit une solidité technique au top. Dans le sillage des autres portages du genre, il ne sert de toute façon à rien de comparer : sur Switch, ce sera toujours moins beau et il faut l’accepter. Ce qui ne veut pas dire que Crash Bandicoot : N. Sane Trilogy devient mauvais avec un visage moins reluisant.

Activision

Gameplay idéal

C’est même tout le contraire. Le gameplay simpliste — mais parfois exigeant — de Crash BandicootCrash Bandicoot 2 : Cortex Strikes Back et Crash Bandicoot 3 : Warped sied parfaitement à la machine de Nintendo malgré la petitesse de ses Joy-Con (on n’a pas eu de souci d’ergonomie). Elle a tous les boutons qu’il faut pour garantir une prise en main idéale, même à l’extérieur (après tout, on pouvait jouer à Crash Bandicoot sur PSP). Surtout à l’extérieur, l’argument infaillible de cette version jamais entachée par des temps de chargement longuets. On retrouve autrement le même contenu qu’ailleurs et même les niveaux bonus inédits proposant un soupçon de challenge supplémentaire aux fans.

Crash Bandicoot : N. Sane Trilogy est disponible sur Amazon.

Activision

En bref

Crash Bandicoot: N. Sane Trilogy

Note indicative : 4/5

Après avoir crevé l'écran sur PlayStation 4 sous fond de nostalgie bienvenue, Crash Bandicoot: N. Sane Trilogy arrive sur Switch avec un portage solide et ne souffrant pas trop du manque de puissance. 

Si l'on perd nécessairement en qualité graphique, ce qui n'est pas trop gênant au regard des copies originales des trois jeux, on gagne la mobilité offerte par la Switch. Ce qui n'est pas rien compte tenu de la structure composée de niveaux courts. Le futur meilleur ami des trajets en métro ? 

Top

  • Portage de qualité
  • Les niveaux inédits sont là
  • Crash partout, tout le temps

Bof

  • Nécessairement moins joli
  • La nostalgie en prend un coup (par rapport à la PS4)
  • Gameplay un peu vieillot

Crédit photo de la une : Activision

Partager sur les réseaux sociaux