La firme de Cupertino a envoyé un mémo interne ce 13 avril 2018 pour rappeler à ses employés de ne pas faire fuiter des informations. Le mémo a évidemment fuité. Apple y rappelle avoir renvoyé 29 employés -- 12 auraient été arrêtés par les autorités.

Apple a beau disposer d’une division entièrement dédiée à protéger ses secrets, les infos internes continuent de fuiter dans la presse. Pour preuve : un nouveau mémo interne a été leaké à Bloomberg le 13 avril 2018, dans lequel Apple rappelle à des employés qu’ils ont l’interdiction formelle… de faire fuiter des informations.

Le paradoxe pourrait faire sourire, si l’entreprise n’en profitait pas pour ajouter qu’elle a renvoyé 29 employés en 2017 pour avoir partagé des informations confidentielles. Parmi eux, 12 auraient été arrêtés.

« Ce sont des employés d’Apple, des contractuels ou des partenaires d’Apple au sein de la  chaîne logistique. Ces personnes n’ont pas seulement perdu leur emploi, elles vont aussi avoir de très grandes difficultés à trouver un job ailleurs  », a précisé le communiqué interne.

Le texte prend soin de faire peur aux employés d’Apple en insistant sur le fait que «  ceux qui leakent se font toujours attraper, et ils se font attraper plus rapidement que jamais ». La firme prend l’exemple d’une personne qui a fait fuiter une information le mois dernier concernant une mise à jour iOS :

« Des centaines de développeurs étaient dans la salle, et des milliers à travers toute l’entreprise ont reçu des détails concernant ce développement. Une seule personne a trahi leur confiance », insiste le communiqué, pour montrer que la firme est capable de trouver le ou la coupable, même au milieu d’un millier de suspects potentiels.

La culture du secret est la priorité d’Apple

Il faut dire qu’Apple a les moyens de faire régner la loi du silence. En juin dernier, nous rapportions comment fonctionne la division de renseignements de la firme à la pomme, présidée par David Rice, qui occupe le poste de directeur des investigations internationales. Il est en charge de protéger toutes les informations confidentielles, notamment celles qui pourraient émaner des 40 entreprises chinoises partenaires de l’entreprise, avait détaillé The Outline dans une longue enquête.

« C’est devenu un problème très important pour Tim [Cook] », avait expliqué Greg Joswiak, vice-président des gammes iPod, iPhone et iOS, à The Outline en 2017. « En fait, chaque personne qui travaille chez Apple devrait avoir un degré de tolérance 0 envers les fuites. Si vous leakez, vous n’avez pas votre place ici. Si vous leakez, vous faites du mal à l’entreprise. Si vous leakez, vous faites du mal à tous les autres autour de vous. »

Ne faites pas confiance aux journalistes

L’un des avertissements qu’Apple martèle le plus : ne faites pas confiance aux journalistes. La moindre information concernant une future mise à jour, un nouveau composant ou un design original d’un produit à venir est en effet prisé des journalistes tech et des blogs spécialisés. Ainsi, le mémo de 2018 souligne que « les gens qui travaillent pour Apple sont souvent ciblés par la presse, par des analystes ou des blogueurs, qui essaient de se lier d’amitié via des réseaux comme Facebook, Twitter ou LinkedIn, pour obtenir des informations. Bien que ça puisse être flatteur, il faut que vous gardiez à l’esprit que l’on se joue de vous. »

Message reçu.

Partager sur les réseaux sociaux