Les effets du DMA bousculent encore Apple, l’obligeant à lâcher du lest. L’entreprise américaine annonce la possibilité prochaine de télécharger des applications directement depuis des sites web.

Le Digital Markets Act (DMA) continue de produire d’importants effets sur Apple. Dernier chambardement en date : la distribution des applications au sein de l’Union européenne sera assouplie, pour « fournir plus de flexibilité aux développeurs », s’adressant au public du Vieux Continent. C’est ce qu’a annoncé la société américaine le 12 mars.

Installer des applis iOS depuis des sites web

Plus concrètement, les applications disponibles dans l’UE auront accès à de nouvelles options de distribution. En clair, elles pourront être proposées sur le site du développeur ou de la développeuse, sans avoir l’obligation de passer par l’App Store. La boutique officielle contrôlée par Apple va devenir facultative.

Cette approche, baptisée Distribution Web, sera disponible au cours de ce printemps 2024, via une mise à jour logicielle, indique la firme de Cupertino. « Apple fournira aux développeurs autorisés l’accès aux API qui facilitent la distribution de leurs applications à partir du web » et tout le nécessaire technique nécessaire à leur bon fonctionnement.

App Store Awards // Source : Apple
Jamais l’App Store n’a été autant challengé. // Source : Apple

Déjà avec l’arrivée d’iOS 17.4, Apple s’était résolu à autoriser d’une part des conditions alternatives dans son App Store, et d’autre part à accepter l’émergence de boutiques concurrentes pour télécharger des applications. La Distribution Web apparaît comme un troisième axe pour se libérer de l’App Store.

L’entrée en vigueur, le 7 mars 2024, de la réglementation européenne sur les marchés numériques a contraint Apple comme jamais à desserrer sa poigne son écosystème. En réalité, les répercussions du DMA vont au-delà de l’App Store : Apple Pay, navigateur Safari, cloud gaming… les secteurs bouleversés sont multiples.

Source : Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !