Au CES de Las Vegas, la startup rabbit présente un petit objet gonflé à l’IA. Sa tâche ? Devenir un super assistant pour contrôler votre smartphone et vous faciliter la vie pour certaines tâches basiques. Cela reste à prouver.

« Le téléphone est un appareil de divertissement, mais si vous voulez exécuter une tâche simple, ce n’est pas l’appareil le plus efficace. Pour organiser un dîner avec un collègue, il faut passer par plusieurs applications », explique Jesse Lyu, CEO d’une startup qui pense avoir mis le doigt sur un problème que pourrait résoudre un produit présenté au CES : le rabbit r1. Dans un tout petit appareil au design bienveillant se cache un super assistant alimenté par une IA ayant pour objectif de remplir des tâches à votre place, découvre-t-on dans un article de Tech Crunch publié le 9 janvier 2024.

Jesse Lyu répète que le but du rabbit r1, commercialisé 199 $ et prévu pour mars, n’est pas de tuer le smartphone, mais d’exécuter certaines actions simples à votre place. « C’est comme laisser son smartphone à votre assistant. Notre produit ne fait qu’appuyer sur des boutons pour vous », ajoute-t-il, promettant que tout est en accord avec les termes des applications, services et appareils auxquels le rabbit r1 accède. Pour l’utiliser, il suffit de lui donner un ordre à la voix en appuyant sur un bouton push-to-talk.

rabbit r1 // Source : Capture YouTube
rabbit r1. // Source : Capture YouTube

Le rabbit r1 veut remplacer le smartphone, sans remplacer le smartphone

Il faut donc voir le rabbit r1 comme une sorte de super assistant vocal qui va beaucoup plus loin que Siri, Alexa et Google Assistant, ou encore une télécommande qui pilote un smartphone. L’IA est définie ici comme un « grand modèle d’action » (Large Action Model – LAM), signifiant concrètement qu’elle peut contrôler des applications sans que la startup rabbit ait besoin de se rapprocher des développeurs ou de créer des API. Elle estime même que le rabbit r1 est capable d’apprendre des manipulations grâce à un mode dédié, qui ne sera pas disponible tout de suite. Ce sera à vous de lui montrer ce qu’il faut faire au préalable, comme un professeur.

En somme, rabbit r1 veut éliminer toutes les frictions liées à la navigation dans un smartphone pour, par exemple, commander un Uber. C’est-à-dire : prendre son smartphone, le déverrouiller, lancer l’application Uber, rentrer la destination, valider la course… Le rabbit r1 entend tout simplifier, à un détail près : la nécessité d’emporter avec soi un appareil supplémentaire, qui ressemble finalement à un mini-smartphone avec son écran de 2,88 pouces, son appareil photo et sa batterie à recharger (l’autonomie devrait tenir une journée). Pour ne rien arranger, le rabbit r1 aura aussi besoin de sa propre carte SIM pour fonctionner. Cela fait déjà deux contraintes héritées du monde du smartphone.

rabbit r1 // Source : Capture YouTube
rabbit r1. // Source : Capture YouTube

La présence d’un écran, nécessaire pour confirmer certaines commandes, prouve que tout n’est pas résolu dans l’élimination de certaines étapes. Avec une grande question qui se pose : quel temps vais-je vraiment gagner à demander à un appareil de faire une recherche sur mon smartphone, quand je peux tout aussi bien la faire moi-même avec la certitude d’arriver là où je veux ? rabbit semble penser que l’ergonomie et l’interface des téléphones sont devenues complexes et fastidieuses, ce qui est loin d’être vrai. En prime, à l’instar de tous les produits jugés révolutionnaires, on ne peut s’empêcher de penser que le rabbit r1 promet beaucoup.

Le rabbit r1 entend en tout cas marcher sur les plates bandes du Ai Pin, même si le produit de Humane assume vouloir remplacer totalement le smartphone. La philosophie reste la même : mettre une IA dans la poche des utilisatrices et utilisateurs pour l’assister au quotidien. Au regard des enjeux, cette innovation pourrait quand même nous poser un lapin.

Source : Numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !