Une nouvelle organisation des discussions arrive sur WhatsApp : les communautés. Ce sont des « super-groupes » dans lesquels vous pouvez rassembler vos discussions à plusieurs, par thème.

Vous avez trop de groupes sur WhatsApp qui se mélangent dans la liste des discussions ? La messagerie instantanée a une solution pour remettre de l’ordre dans l’application : les communautés. Cette nouvelle fonctionnalité sert à réunir des groupes autour d’une même thématique. Une communauté peut ainsi accueillir autant de groupes que l’on souhaite.

Des super-groupes autour des thèmes de votre choix

Les communautés sont en fait des centres d’intérêt. Dans sa capture d’écran qui fait office d’exemple, WhatsApp prend l’exemple d’une résidence où il y aurait un groupe pour les habitants, un groupe pour l’entraide entre voisins et un groupe pour les rendez-vous entre locataires et propriétaires. Chaque groupe agit ici comme une sous-discussion de la communauté.

Comme il s’agit de groupes aux thèmes variés, une même personne peut tout à fait se retrouver dans plusieurs groupes d’une communauté — et par ailleurs, elle peut aussi être présente dans plusieurs communautés. N’importe qui peut créer ses propres communautés, à partir de groupes déjà constitués ou non. Par ailleurs, les groupes voient aussi leurs fonctionnalités étendues.

whatsapp groupe communauté
Un exemple d’appli avec des communautés activées. // Source : WhatsApp

Ce regroupement thématique doit faciliter la vie de celles et ceux qui ont un usage relativement avancé de la plateforme — au sein d’une association, d’une entreprise, d’une résidence et ainsi de suite. Mais rien n’interdit de s’emparer de la fonction pour d’autres raisons : pour classer ses discussions entre proches (un groupe ciné, un groupe resto, etc.).

Inutile de chercher maintenant les réglages permettant de commencer à trier ses groupes : si WhatsApp annonce ce changement le 3 novembre dans un billet de blog, la disponibilité n’arrivera que très progressivement : le déploiement est censé être en cours, au niveau mondial, mais la plateforme prévient que cela prendra des mois.

Les communautés auront des administrateurs pour superviser le bon déroulement de ces groupes. Ils pourront envoyer des messages à l’ensemble des personnes se trouvant dans ces discussions, en plus d’autres prérogatives qu’ils ont déjà s’ils pilotent lesdits groupes — comme voir qui a quitté la discussion (les autres membres ne le voient pas).

Les modifications apportées par WhatsApp traduisent un souci pour l’application de ne pas être seulement une application de messagerie personnelle, mais aussi un outil viable, utile et efficace au sein d’une organisation. D’où les appels en visiophonie jusqu’à 32 personnes ou des groupes autorisant jusqu’à 1 024 inscrits. Des évolutions anecdotiques pour un usage particulier, mais qui ont plus de sens sur un plan professionnel.

Source : Numerama

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.