La plateforme Coinbase est aujourd’hui l’une des plus fréquentées pour échanger des crypto-monnaies.

C’est l’un des services les plus fréquentés pour échanger des crypto-monnaies. Elle revendique plus de 103 millions de membres, dit opérer dans une centaine de pays et affirme voir passer chaque trimestre des transactions dont la valeur cumulée atteint des centaines de milliards d’euros. Cette plateforme, c’est Coinbase. Fondée en 2012, c’est l’une des plus grosses du secteur.

Fondée par Brian Armstrong (un ex-ingénieur d’Airbnb) et Fred Ehrsam (un ex-trader de la banque d’affaires Goldman Sachs), la société s’est tout de suite lancée dans l’échange de crypto-monnaies. Nous sommes en octobre 2012, à une époque où les crypto était une niche totale. Seules quelques personnes en avaient entendu parler.

Coinbase site
Le site de Coinbase. // Source : Jon Russell

C’est donc à cette date que la conversion des dollars en bitcoins et inversement est devenue possible sur Coinbase. À l’époque, la fameuse devise électronique était encore jeune : elle n’avait que trois ans au compteur. Sa valeur fait sourire aujourd’hui : elle n’était que de quelques dizaines d’euros (en comparaison des 20 000 € qu’il faut dépenser pour en acheter un en 2022).

Coinbase, nom autour des transactions

C’est dans ce contexte que le nom de Coinbase a été imaginé, sans que celui-ci ait un sens particulier ou profond. En tout cas, ni le site officiel n’évoque une origine particulière, ni les comptes de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Idem pour Brian Armstrong.

Le nom assemble « coin » (pièce de monnaie, en anglais) et « base » (une base ou un socle, en anglais). Il sert à signifier qu’il s’agit d’un support pour des transactions financières — en l’espèce, des échanges vers, depuis et entre crypto-monnaies.

C’est d’ailleurs ainsi que la société se définit : « Coinbase est une plateforme en ligne sécurisée pour l’achat, la vente, le transfert et le stockage de devises numériques », lit-on dans une page d’aide. Elle désire être la référence mondiale « pour aider les individus à convertir la monnaie numérique dans et à partir de leur monnaie locale ».