La FTC (commission fédérale du commerce) s’oppose au rachat de Within par Meta, pour l’empêcher de devenir trop puissant. Une décision historique, qui pourrait avoir des répercussions sur toute l’industrie.

Microsoft, Sony et les autres géants habitués aux rachats de développeurs doivent trembler. La Federal Trade Comission (FTC) des États-Unis a décidé le 27 juillet d’intervenir sur un dossier en apparence anodin. La FTC ouvre une enquête pour pratiques anticoncurrentielles contre Meta, la maison-mère de Facebook, auquel elle reproche de racheter les autres groupes pour être en situation de monopole. « Meta aurait pu choisir d’essayer de concurrencer Within », peut-on lire dans le document que s’est procuré le New York Times mais « à la place, il a choisi de le racheter. »

Meta_cover
Meta traverse une période un peu compliquée. // Source : Numerama

Un nouveau coup dur pour Meta

Cette décision intervient dans un contexte délicat pour Meta qui, après avoir présenté les premiers mauvais résultats trimestriels de son histoire, s’apprête à traverser une période difficile. Mark Zuckerberg a déjà prévenu ses équipes que le groupe va vivre une crise économique et, depuis plusieurs mois, les mauvaises nouvelles s’accumulent (les Facebook Files par exemple). Le métavers est l’espoir principal de Meta pour sortir de toute cette histoire, mais ses efforts ne payeront pas avant plusieurs années. Voilà maintenant que les autorités américaines se mêlent de son projet, alors qu’il a déjà été obligé d’augmenter le prix de son casque Quest 2 à cause de la pénurie de composants (et d’un problème de rentabilité).

Plus généralement, cette décision de la FTC pourrait précéder d’autres encore plus délicates. Alors que les autorités américaines souhaitent se montrer plus dures envers les pratiques des GAFAM, les pratiques de Meta vis-à-vis de la réalité virtuelle risquent d’être particulièrement scrutées, parce que le propriétaire de Facebook n’a pas de vrais concurrents et qu’il est régulièrement accusé de vendre ses produits à perte.

Supernatural, une application pour faire du sport en VR, est le produit principal de Within.

Si Meta est embêté sur ce terrain, alors tous ses espoirs pourraient s’effondrer. Le groupe a pris l’habitude de racheter plein de petits développeurs pour développer son écosystème, ne plus pouvoir le faire l’obligerait à revoir sa stratégie.

La fin des grosses acquisitions ?

On peut aussi se demander si cette première intervention de la FTC sous Joe Biden n’annonce pas la couleur pour les suivantes. Microsoft pourra-t-il racheter Activision dans quelques mois, comme il compte le faire ? Sur le papier, les opérations ne sont pas comparables. Microsoft n’est pas en monopole sur le domaine du jeu vidéo, Meta l’est sur de nombreux marchés (les réseaux sociaux, la réalité virtuelle, les messageries…). Toutefois, cette intervention pourrait en compliquer beaucoup d’autres, d’autant plus que les autres autorités anticoncurrentielles (comme l’Europe ou le Royaume-Uni) interviennent aussi de plus en plus fréquemment. Les autorités anglaises essayent par exemple de bloquer le rachat de Giphy par Meta.