C’est une étape importante pour James Webb : le télescope spatial a fini son alignement. Chaque instrument de l’observatoire est capable d’obtenir des images nettes du ciel.

Le début des activités scientifiques du télescope spatial James Webb (JWST) approche. Une étape très importante pour sa mission a été franchie le 28 avril 2022, a confirmé la Nasa : l’alignement des miroirs est à présent achevé. C’est indispensable pour espérer obtenir des images exploitables de l’Univers.

Après son lancement dans l’espace fin décembre 2021, l’observatoire a entamé une longue phase de déploiement. Le miroir primaire du JWST a notamment dû être déplié. C’est ensuite que l’alignement a pu commencer, avec l’objectif d’obtenir une image nette, démontrant que l’ensemble des segments fonctionne comme un seul et même grand miroir. « Les quatre instruments de l’observatoire […] ont montré qu’ils pouvaient prendre des images nettes et claires du ciel », commente sur Twitter le compte du Jet Propulsion Laboratory.

Une nouvelle image accompagne cette annonce. Il s’agit d’une mosaïque de vues obtenues avec chacun des instruments de James Webb. L’objet céleste qui a été observé est une galaxie satellite de la Voie lactée, le Grand Nuage de Magellan. La position des images correspond à la manière dont sont disposés les instruments sur le télescope. On peut se rendre compte d’un léger décalage, chaque instrument ne pointant pas exactement vers la même partie du ciel par rapport aux autres.

james webb télescope alignement
Images obtenues avec les différents instruments de James Webb. // Source : NASA/STScI

James Webb est aligné, mais pas encore tout à fait prêt

Désormais, chacun des instruments de James Webb a réussi à obtenir des images satisfaisantes à partir de la lumière réfléchie par le miroir. Quelle est la suite du programme ? Le JWST n’est pas encore opérationnel : il faut maintenant mettre en service les différents instruments scientifiques. Cette étape d’étalonnage, qui devrait durer 2 mois, va consister à configurer et utiliser les différents outils des instruments (masques, filtres, lentilles), dans différentes configurations. La Nasa pourra ainsi s’assurer que les instruments sont prêts pour les premières observations scientifiques, prévues pour l’été 2022.

Quant aux miroirs composant le miroir primaire de James Webb, ils pourront encore être ajustés à l’avenir, mais avec des corrections très petites, et de façon périodique. Par ailleurs, pour mettre en service l’observatoire, il faudra aussi vérifier sa stabilité thermique : James Webb sera donc orienté dans différentes directions, pour s’en assurer. Pour rappel, il est crucial de maintenir les instruments du JWST dans le froid. La qualité de ses observations dans l’infrarouge en dépend.