WWF a créé un jeu où vous êtes président ou présidente de la République. Il faut que vous réussissiez à traverser tout un mandat en obtenant le « passe climatique », une feuille de route suggérée par WWF pour les enjeux environnementaux.

Mais où est l’environnement dans la campagne présidentielle ? Dans une tribune publiée début 2022, pas moins de 1 400 scientifiques regrettaient l’absence de débat sur la crise climatique et ses bouleversements. À l’heure où le 6e rapport du GIEC alerte tout en livrant des pistes de solutions, ils appelaient les candidats et candidates à sortir des « discours de l’inaction ».

Pour alerter également sur les enjeux environnementaux du quinquennat à venir, l’organisation non gouvernementale WWF a proposé la mise en place d’un « passe climatique ». L’idée serait que chaque décision soit soumise à des objectifs environnementaux, puis « chaque projet de loi, chaque décision devra être évaluée pour savoir quel impact, positif, neutre ou négatif, son adoption créerait ». Ce passe serait contrôlé par un organe indépendant faisant office de « vigie climatique ».

« Le passe climatique fonctionnera comme un ‘laisser-passer’, véritable sésame, sans lequel toute proposition politique pourra se voir rejeter. D’abord pour offrir l’opportunité à ceux qui prennent formellement les décisions (le gouvernement, les députés, les sénateurs) d’en ajuster le contenu afin de garantir que cette décision est bien à la hauteur des objectifs écologiques, et de développer au cœur de notre démocratie un véritable ‘réflexe climatique’ », explique WWF.

Cette idée relève plus d’une campagne d’information que d’une mesure que les candidats et candidates semblent prêts à accepter. Mais pour vous permettre d’expérimenter en partie ce passe, l’organisation a développé une app qui vous met à la tête du pays pendant tout un quinquennat. Nommé « callmepresident », ce petit jeu lancé le 24 mars vous fait endosser le rôle de président en conditionnant votre réussite aux objectifs de ce fameux passe climatique.

Fiasco total ou réussite pour l’environnement ? Le jeu WWF

Le jeu (disponible directement sur le navigateur) prend la forme d’un écran d’accueil de smartphone, sur lequel vous retrouvez toutes les applications habituelles — sauf le bouton rouge nucléaire qui n’est certes pas courant.

Au fil de votre quinquennat, vous recevez des textos, des mails, des appels, mais aussi parfois des tweets et des dépêches AFP, et il vous faudra prendre diverses décisions en fonction de leur impact climatique. En parallèle, il faut maintenir les jauges d’économie, de santé et de géopolitique, tout en gardant une réputation positive.

callmepresident_wwf_cap
Source : Capture d’écran

Le jeu distille au fil de ces choix quelques informations sur des enjeux environnementaux bien réels (on aurait aimé un peu plus de « bulles » de ce genre dans le jeu).

À la fin de votre mandat, si vous n’avez pas eu la mauvaise idée de déclencher une guerre, celui-ci sera évalué comme un « fiasco total » ou comme une réussite pour l’environnement. Seront également listées les espèces que vous avez réussi à protéger ou non.

wwf_callmepresident
Source : Capture d’écran

Cela reste un simple jeu qui prend moins de 10 minutes, bien loin de toute la complexité réelle des politiques environnementales, mais il a le mérite de guider dans les enjeux écologiques et de leur trouver une place dans la campagne présidentielle.