Pour cette fin d’année 2023, la Nasa organise un petit tournoi sur le web. Elle demande aux internautes de choisir la plus photo la plus remarquable prise par le télescope spatial James Webb.

Désireux de marquer le coup afin de célébrer un an d’activité du télescope spatial James Webb, le Space Telescope Science Institute a publié en décembre une vidéo récapitulative résumant tout ce que l’on a vu dans l’espace en 2023 grâce à cet observatoire. De toute évidence, la Nasa a aussi eu envie de fêter cette première année complète de travail.

L’agence spatiale américaine a lancé un petit évènement participatif sur X (ex-Twitter), pour demander aux internautes de déterminer la meilleure image de Webb pour 2023. « Nous avons pris certaines des images de Webb les plus populaires de cette année et les avons transformées en tournoi », annonçait ainsi le compte officiel de la Nasa le 28 décembre.

La compétition a depuis bien avancé, puisqu’il ne reste plus que quatre clichés en lice. Si vous souhaitez participer, sachez qu’il vous faut un compte sur le réseau social américain. Vous devrez ensuite choisir le visuel qui vous séduit le plus. La photo préférée des internautes ayant participé sera ensuite révélée dans la soirée du 31 décembre 2023.

Les quatre images encore en course sont les suivantes :

Une vue de la planète Uranus, dont les anneaux se détachent particulièrement, ainsi que quelques détails des caractéristiques de son atmosphère. Le cliché a gagné face à un autre monde du Système solaire, Saturne. Cette photographie d’Uranus, qui ressemble à un joyau suspendu dans le cosmos, a été dévoilée au cours du mois de décembre.

Uranus par James Webb. // Source : NASA, ESA, CSA, STScI (image recadrée)
Uranus par James Webb. // Source : NASA, ESA, CSA, STScI (image recadrée)

Un aperçu de la galaxie spirale M51, qui a gagné une première manche face à une autre représentante de cette catégorie : NGC 1433. La Nasa rappelait, à ce sujet, que l’observation de ces formations galactiques « offre de nouvelles perspectives sur la formation d’étoiles dans les galaxies proches ». Au centre de M51 réside un trou noir supermassif.

M51 galaxie
Voici M51. // Source : Nasa

Dans la troisième catégorie, la Nasa a mis face-à-face une étoile observée dans un prélude à une supernova (Wolf-Rayet 124), un évènement que l’on observe que très rarement, ainsi qu’une supernova s’étant déjà produite (Cassiopée A). Le cœur du public a finalement penché pour l’explosion ayant déjà eu lieu, plutôt que pour celle qui allait arriver.

Cas A
Cassiopée A. Ou ce qu’il en reste. // Source : Nasa

Quant à la dernière image choisie pour ce concours, la Nasa a choisi cette fois un duel entre deux berceaux stellaires. NGC 346 contre Rho Ophiuchi. On se trouve ainsi à l’autre bout de la « vie » d’une étoile. C’est en fin de compte Rho Ophiuchi qui a eu les faveurs des votants. Elle montre un gros plan d’étoiles semblables au Soleil en train de naître, explique la Nasa.

Rho Ophiuchi
Un berceau où naissent les étoiles. // Source : Nasa


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !