Toutes les planètes du système solaire (et Pluton) n'ont pas les mêmes températures à leur surface. Les variations sont importantes, allant de plus de 400°C sur Mercure ou Vénus, à moins de -200°C sur Neptune ou Pluton.

Les conditions climatiques ne sont pas les mêmes sur toutes les planètes du système solaire. De même que la durée du jour diffère sur Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, les températures de surface n’y sont pas les mêmes. Sur Terre, nous pouvons estimer la température (et ses variations, notamment saisonnières) à l’aide de thermomètres et de satellites.

Pour les autres planètes, la température moyenne peut être estimée grâce aux caractéristiques de l’astre (sa distance au Soleil, la présence d’une atmosphère…) et aux missions qui ont pu être envoyées pour l’explorer. On sait ainsi que Mercure est moins chaude que Vénus, alors qu’elle est plus proche du Soleil.

Cette infographie permet de mieux se représenter les écarts de température moyenne entre les planètes qui composent le système solaire — et Pluton, qui n’est pas considéré comme une planète, mais comme une planète naine.

Températures des planètes (et Pluton) dans le système solaire. // Source : Nino Barbey pour Numerama

Plus les planètes sont loin du Soleil, moins il y fait chaud (sauf pour Vénus)

Globalement, la température des planètes diminue avec leur éloignement au Soleil (sauf pour Vénus, qui fait figure d’exception). Plus précisément, les températures de surface des différentes planètes et de Pluton sont estimées aux valeurs suivantes.

Corps céleste Température en surface (°C)
Mercure Entre -173 et 427
Vénus 462
Terre Entre -88 et 58
Mars Entre -153 et 20
Jupiter -108
Saturne -138
Uranus -195
Neptune -201
Pluton -232

On constate que Mercure connait d’importants écarts de température, entre la journée et la nuit. Cela vient du fait que la planète n’a pas d’atmosphère : sa chaleur se perd dans l’espace la nuit. Vénus, par contre, possède une atmosphère épaisse à l’origine d’un effet de serre, ce qui en fait la planète la plus chaude de tout le système solaire. Quant à Mars, nous avons une assez bonne connaissance de sa température moyenne et de ses variations, grâce aux satellites et rovers qui y ont été envoyés.

Jupiter et Saturne n’ont pas de surface solide à proprement parler, car elles sont composées de gaz, mais il est possible d’estimer la température à différents niveaux de pression des gaz. Les géantes de glace, Uranus et Neptune, sont encore plus éloignées et ont été peu explorées (seule la mission Voyager s’en est approché), mais les scientifiques parviennent tout de même à faire des estimations.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo