Au cours de l'histoire, quelques individus ont eu le droit à des obsèques spatiales. Mais seule une personne, Gene Shoemaker, a ses cendres sur la Lune.

24 humains (tous des hommes) ont voyagé vers la Lune. 12 en ont foulé la surface. Le satellite naturel de la Terre reste à ce jour l’unique astre, en dehors de notre planète, à avoir été visité par l’humanité. La dernière fois, c’était en 1972. Ce que l’on sait peut-être moins, en revanche, c’est qu’il n’y a qu’un seul être humain dont les cendres ont été déposées sur la Lune. Il s’agit d’Eugene Merle Shoemaker — aussi nommé Gene Shoemaker.

Né en 1928 et mort en 1997 à l’âge de 69 ans, Eugene Merle Shoemaker est considéré comme l’un des fondateurs de la planétologie, la science de l’étude comparée des planètes. Il était réputé à la fois en tant que géologue et astronome. Son nom reste associé à une comète, baptisée D/1993 F2 (Shoemaker-Levy).

En 1993, Eugene et son épouse l’astronome Carolyn Shoemaker découvrirent ensemble cette comète, en compagnie d’un autre astronome, le Québecois David H. Levy. Cet objet céleste, également identifié comme la comète Shoemaker-Levy 9 ou SL9, s’est approché de Jupiter avant de la heurter en 1994.

Eugene M. Shoemaker. // Source : The U.S. National Archives (image recadrée)

L’« historien scientifique » repose sur la Lune

Son doctorat en géologie obtenu en 1960, Eugene M. Shoemaker s’est forgé une réputation d’expert en tectonique, volcanologie et géochimie. En étudiant le plateau du Colorado, il se servit de ses connaissances sur les cratères terrestres et lunaires pour démontrer que le Meteor Crater en Arizona avait été provoqué par l’impact d’un astéroïde. Il tenta de postuler pour devenir astronaute à la Nasa, mais ne fut pas reçu en raison de ses performances physiques. Ce qui ne l’empêcha pas de continuer à collaborer avec l’agence spatiale. Pendant trois décennies, ses travaux contribuèrent à des découvertes sur les planètes et astéroïdes du système solaire. Il se considérait lui-même comme un « historien scientifique ». Un an avant de découvrir la comète SL9, il reçu la National Medal of Science.

Eugene Merle Shoemaker est décédé le 18 juillet 1997, dans la ville d’Alice Springs en Australie, lors d’un accident de voiture. Il s’était rendu sur place pour ses travaux sur les cratères d’impact, en compagnie de sa femme Carolyn Shoemaker (qui a été blessée pendant l’accident). Il fut décidé qu’une partie des cendres du scientifique serait déplacée sur la Lune. Début janvier 1998, elles ont été lancées dans l’espace à bord de la mission Lunar Prospector. Les cendres étaient scellées dans une capsule à l’intérieur du vaisseau, enveloppée d’une feuille arborant une image de la comète Hale-Bopp et du Meteor Crater, ainsi que d’un extrait de Roméo et Juliette de Shakespeare.

Lunar Prospector s’écrasa volontairement

Après un voyage de 105 heures, il était prévu de placer la sonde en orbite lunaire afin qu’elle y entame sa mission de cartographie d’une durée d’un an. Puis, lorsque la sonde fut à court de batterie, elle s’écrasa volontairement à la surface de l’astre, en 1999, y apportant avec elle les cendres du scientifique.

Bien qu’il soit le seul être humain à reposer sur la Lune, Eugene Merle Shoemaker n’est pas le premier à avoir reçu des obsèques spatiales. Il a été précédé par Gene Roddenberry, le créateur de l’univers de Star Trek. Ses cendres ont été envoyées à bord de la navette spatiale Columbia en 1997, avant de revenir sur la Terre.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo