Perseverance s’approche actuellement d'une zone baptisée « Citadelle » sur Mars. La Nasa y voit une cible prometteuse pour tenter une nouvelle fois de prélever le tout premier échantillon de roche de la mission Mars 2020.

Perseverance a malheureusement entamé sa mission de collecte d’échantillons martiens par un échec : le 6 août dernier, même si le forage a fonctionné comme prévu, le tube censé contenir l’échantillon est revenu vide. Néanmoins, la Nasa ne s’arrête pas à cet écueil. Un nouveau lieu intéressant a été repéré par l’agence spatiale sur Mars : ce pourrait bien être là que l’astromobile va réaliser sa prochaine tentative de prélèvement.

« Après avoir trouvé mon chemin à travers un espace étroit, je suis parvenu au sommet de cette crête, a tweeté la Nasa via le compte officiel @NASAPersevere le 23 août. Nous appelons cet endroit ‘Citadelle’. À proximité se trouvent de nombreuses roches parmi lesquelles choisir pour ma prochaine tentative d’échantillonnage de Mars.  » Dans une publication de blog du 20 août, la Nasa donne d’autres détails sur la cible « Citadelle », expliquant pourquoi elle est si intéressante.

Des rochers à l’apparence solide

Le rover ne se trouvait qu’à 150 mètres de ce lieu, la zone « Citadelle » qui attire l’attention des équipes de la Nasa, le 20 août. Citadelle fait partie d’un ensemble plus vaste, une crête de 400 mètres de long baptisée Artuby. « L’imagerie orbitale montre que les rochers de Citadelle font en réalité partie d’un vaste affleurement étendu au sommet et à l’arrière de la crête », détaille la Nasa.

Les rochers de Citadelle pourraient bien se prêter à un essai d’échantillonnage, car ils présentent une apparence très solide, indique la Nasa (ils se dressent assez hauts, malgré l’érosion qui a dû avoir lieu par le passé). L’agence spatiale mentionne que la tentative pourrait être planifiée la semaine prochaine, de façon à avoir réalisé le prélèvement à la fin du mois d’août.

Trajectoire de Perseverance sur Mars depuis son arrivée (en blanc) et position de Citadelle. // Source : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona

Lors de la première tentative d’échantillonnage, le rover ciblait une zone surnommée « Roubion », située sur un rocher plat en forme de polygone. Comme l’explique la Nasa dans sa publication de blog, ce type de « roches pavées » a pu être observé tout au long de l’avancée du rover. Elles sont des cibles intéressantes pour prélever des échantillons. La zone d’intérêt géologique visitée par Perseverance, dite CFFR (« Crater Floor Fractured Rough », soit le « fond du cratère fracturé rugueux ») contient potentiellement les roches les plus anciennes du cratère Jezero — leur analyse est potentiellement clé pour connaître l’histoire du cratère

La Nasa pense qu’il existe d’autres roches pavées plus favorables à un prélèvement que Roubion : puisqu’il est prévu que le rover rebrousse chemin pour repartir d’où il vient, il aura l’occasion de les examiner à nouveau, après son passage par Citadelle.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo