L'annulation de centaines de rendez-vous pourrait entraîner la perte de doses de vaccins d'AstraZeneca. Afin que cela n'arrive pas, un site a été mis au point : CovidListe.

Les récentes controverses autour du vaccin d’AstraZeneca ont-elles déjà un impact sur le plan vaccinal français ? L’Agence européenne des médicaments a beau avoir jugé le vaccin «  sûr et efficace », il semblerait que le doute persiste chez de nombreux Français et Françaises.

Ce week-end des 3 et 4 avril 2021, ce sont plus de 1 200 doses du vaccin qui n’ont pas été inoculées comme prévu, rapportent Le Parisien et France Bleu, qui citent tous deux des « centaines de rendez-vous » annulés. Nathalie Bouchart, la Maire de Calais, où des centaines de doses de vaccin n’ont pas trouvé preneurs et preneuses ce week-end, a même sonné l’alarme auprès l’AFP. La ville disposerait de « 550 doses d’AstraZeneca à écouler », alors que seulement 70 rendez-vous sont prévus dans les prochains jours. Or, les flacons du vaccin ne peuvent se conserver que 48h après leur ouverture.

Dans la situation sanitaire actuelle, alors que les cas de Covid-19 augmentent considérablement, il est important de ne pas perdre une seule dose. Afin de réduire au maximum le gâchis, le site CovidListe vous permet de vous inscrire et, en cas de désistement à la dernière minute, de récupérer la dose de vaccin prévue.

vaccin
vaccin // Source : Département des Yvelines

Le fonctionnement de CovidListe

Le fonctionnement de CovidListe est simple : vous vous inscrivez, et lorsqu’une dose de vaccin est disponible près de chez vous, vous êtes prévenu par SMS. Si vous êtes parmi les premières personnes à confirmer le rendez-vous, vous serez alors mis en relation avec le centre de vaccination qui dispose de la dose supplémentaire. « Si vous ne validez pas rapidement votre demande, cette dose sera attribuée à un prochain volontaire », notent les équipes de CovidListe sur leur site.

Vous pourrez cependant également refuser le rendez-vous : CovidListe indique que cela est déjà arrivé pour des doses d’AstraZeneca. Les équipes du site estiment pour l’instant qu’une personne sur cinq a refusé la prise de ce dernier.

La plateforme a un autre avantage : vous n’avez pas besoin d’être déjà éligible au vaccin pour vous porter volontaire pour ces doses. Ainsi, il n’est pas requis d’avoir plus de 60 ans ou d’être atteint d’une pathologie grave pour participer. La plateforme, lancée au début du mois d’avril, aurait déjà permis à 11 personnes d’être vaccinées, selon le compte Twitter de CovidListe.

Vos données sont-elles en sécurité ?

Après avoir essuyé des critiques sur le peu d’informations disponibles au sujet de la façon dont étaient traitées les données, le site a été mis à jour. Daniel Martin, le créateur de la plateforme assure que le site est désormais conforme au RGPD. Toutes les informations quant aux données collectées sont disponibles sur une page dédiée à la politique de confidentialité.

On y apprend que les données sont uniquement transmises « aux gestionnaires de la plateforme CovidListe, à l’hébergeur du site, aux centres de vaccination partenaires (si la personne concernée a consenti à ce partage) et tiers autorisés (dont les autorités administratives et judiciaires compétentes) ».

Il est également possible, à tout moment, de demander l’effacement de vos données personnelles, et leur portabilité. Contacté au sujet du traitement des données afin d’avoir plus de détails, Daniel Martin ne nous a pas encore répondu.

La page d’accueil du site Covid Liste // Source : Covid Liste

Éviter les pertes au maximum

Martin Daniel, à l’origine de la plateforme, est data scientist. Il raconte sur Twitter avoir eu l’idée du site lorsqu’une amie s’est rendue dans un centre de vaccination dans l’espoir de recevoir une dose de vaccin surnuméraire, sans succès. En cause, une rumeur qui courrait, selon laquelle la veille le centre aurait dû jeter 5 doses de vaccins non utilisées.

Pour l’instant, il n’y a pas de chiffres disponibles en France sur les pertes de doses de vaccins, AstraZeneca ou autre. Les dernières estimations de la Direction Générale de la Santé, qui datent de la mi-février, prévoyaient 5 % de perte pour les doses. Il est important de noter que ces estimations ont été publiées avant la polémique autour du vaccin d’AstraZeneca, il est donc probable que le taux de perte soit, malheureusement, plus élevé.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo