Une simulation permet de suivre où se trouve la comète Borisov, le deuxième visiteur interstellaire connu de l'humanité. Elle permet d'observer la trajectoire de l'objet sous divers angles.

Même si on ne pourra pas l’observer à l’œil nu, la visite de la comète interstellaire Borisov est très attendue. L’objet doit atteindre le point de sa trajectoire le plus proche du Soleil (le périhélie) le 8 décembre prochain. Pour aider à suivre en temps réel le passage de la comète, une simulation réalisée par Tony Dunn, professeur de physique au lycée Archbishop de San Francisco, peut être bien utile.

C’est à cet astronome amateur que l’on doit déjà une représentation qui permet de comprendre à quoi ressemblera le passage du visiteur interstellaire Borisov dans le système solaire, de son propre point de vue. Il a présenté cette nouvelle simulation dans un tweet le 16 octobre 2019.

La trajectoire de Borisov dans le système solaire, à la date du 22 octobre aux alentours de 17h20. // Source : Capture d’écran orbitsimulator.com

Regarder Borisov sous tous les angles

L’un des avantages de cette simulation est de permettre de regarder la trajectoire de la comète sous tous les angles. À l’aide des différentes molettes, il est possible de zoomer vers l’intérieur du système solaire, de l’incliner ou de le faire pivoter. Les orbites des différents astres peuvent être affichées ou non. La simulation peut être utilisée pour placer les différents éléments au centre de l’image, ou observer depuis différents corps, comme la Terre ou Borisov.

En changeant ainsi de perspective, il est plus aisé de se représenter le passage du prochain visiteur interstellaire dans notre système. Comme le fait remarquer Tony Dunn, on s’aperçoit par exemple que l’objet ne passera pas beaucoup plus près de Mars qu’il ne le fera de la Terre.

Borisov vue de la Terre, le 23 octobre à 15h40. // Source : Capture d’écran orbitsimulator.com

De nombreuses semaines d’observation en perspective

La comète Borisov, officiellement considérée comme le deuxième visiteur interstellaire connu, succède à Oumuamua. Par rapport à son prédécesseur, la comète Borisov représente une opportunité pour les astronomes d’observer un objet interstellaire pendant assez longtemps. Quand Oumuamua avait été détecté, en octobre 2017, il s’apprêtait déjà à quitter le système solaire. Les scientifiques n’avaient eu que quelques semaines pour l’étudier. Cela explique sans doute pourquoi le débat sur l’origine de ce visiteur interstellaire continue encore 2 ans après la découverte d’Oumuamua.

La visite de Borisov laisse plus de temps aux scientifiques pour étudier l’objet. Certains se sont déjà penchés sur la provenance possible de la comète interstellaire tandis que le télescope Hubble de la Nasa a obtenu une image de Borisov, la plus nette du visiteur à ce jour. Dans les semaines à venir, il faudra compter sur des instruments optiques performants pour regarder directement la comète Borisov.

Partager sur les réseaux sociaux