La Nasa a profité des 50 ans de la mission Apollo 11 pour dévoiler le logo du programme Artémis. Cette identité visuelle est à la fois un hommage au passé et une ouverture sur le futur.

Le timing est bien choisi : c’est le 19 juillet 2019, à la veille de l’anniversaire du tout premier alunissage humain, que la Nasa a révélé le logo de son programme Artémis. Il s’agit du grand retour annoncé sur la Lune (après des années de hiatus), en partenariat avec les autres grandes agences spatiales.

Pour rappel, le programme n’a toujours pas de budget officiellement voté, malgré les sommes en milliards évoquées par Donald Trump. En revanche, côté calendrier, plusieurs phases sont déjà annoncées. En 2020, une mission robotique sera lancée et la station spatiale lunaire, le « Gateway », commencera à être assemblée. Puis, si tout se passe bien, les humains reposeront un pied sur la Lune en 2024, avant une installation plus permanente en 2028.

De nombreux éléments du logo du programme Artémis font écho à celui d’Apollo. // Source : Nasa

Logo d’hommage à Apollo

Le « A » central de ce logo est un hommage au programme Apollo, qui a déjà envoyé des humains sur la Lune au cours de nombreuses missions.  C’est aussi tout simplement la première lettre de l’appellation Artémis, choisie en référence à la déesse grecque de la Lune et de la chasse, sœur jumelle du dieu Apollo.

Quant à la forme que prend le « A » sur le logo, la Nasa explique dans un communiqué qu’elle forme une «  tête de flèche provenant de l’arc d’Artémis et représente un lancement ». Et cette flèche est tirée depuis un croissant bleu suggérant la Terre. Le but est que le reste de l’image soit perçu d’une «  perspective humaine », car c’est de là que « proviennent tous les efforts et toute l’énergie ».

La base orbitale que la Nasa veut construire autour de la Lune. // Source : Wikimedia/CC/Nasa (photo recadrée)

Le « A » n’est pas la seule référence à l’ancien programme lunaire Apollo, puisque même la ligne de trajectoire contient un sens : si vous comparez les deux logos, vous remarquerez qu’elles sont exactement opposées. Ce n’est pas un hasard, il s’agit de marquer des « différences bien distinctes dans notre retour sur la Lune ». Et parmi ces distinctions, il y a l’idée que le programme Artémis n’a pas que la Lune pour destination.

Mars à l’horizon

Si la Lune est énormément présente dans ce logo (elle est visible en haut à droite), la planète Mars et le reste du système solaire ne sont pas loin non plus.

La Nasa explique que la pointe du « A » est dirigée derrière notre satellite naturel, ce qui signifie que « nos efforts envers la Lune ne sont pas une conclusion, mais plutôt une préparation pour tout ce qui se trouve au-delà ». Et dans cet horizon, on retrouve Mars : la trajectoire du logo est en rouge en référence à notre planète voisine. « En tant que ‘porteuse de torche’, littéralement et figurativement, Artémis va éclairer notre chemin vers Mars », poétise la Nasa.

D’ailleurs, l’Agence spatiale américaine ne manque pas de préciser que ce futur ne manquera pas d’inclure, cette fois-ci, l’intégralité de l’espèce humaine, en rappelant que des femmes fouleront enfin le régolithe lunaire  : « (…) nous verrons la première femme et le prochain homme marcher à la surface de la Lune ».

La Nasa et les autres agences distillent au compte-goutte les informations concrètes sur le programme Artémis. C’est très progressivement qu’une image un peu plus distincte se dessine. Nous connaissons dorénavant l’orbite étonnant du Gateway autour de la Lune, ainsi que les 12 projets scientifiques qui seront menés à la surface de notre satellite naturel.

Article publié initialement le 22 juillet 2019

Crédit photo de la une : Nasa

Partager sur les réseaux sociaux