Des scientifiques se sont penchés sur le cas d'une étonnante bactérie, nommée Bacillus subtilis. Ils ont découvert qu'elle peut se transformer en une sorte de zombie en cas de pénurie alimentaire.

Pendant des mois, la bactérie Bacillus subtilis peut se changer en « zombie » pour ne pas mourir de faim. Des scientifiques anglais et néerlandais ont mis en évidence l’étonnante stratégie développée par cet organisme vivant microscopique pour survivre.

Leurs résultats, publiés le 21 février 2019 au sein de la revue Nature Communications, montrent que la bactérie ne se contente pas de « s’endormir » lorsqu’elle manque de nourriture mais qu’elle peut aussi être « métaboliquement active ». Dans cet état, la Bacillus subtilis est comparée à une sorte de « zombie » qui se développe lentement.

La bactérie Bacillus subtilis. // Source : Wikimedia/CC/Riraq25 (photo recadrée)

On sait déjà que la bactérie Bacillus subtilis est capable de s’adapter lorsque ses conditions de vie sont difficiles. Elle peut notamment former un « endospore », une coquille protectrice qui lui permet de survivre longtemps en l’absence de nutriments. Cette stratégie d’ « endormissement » n’est adoptée que par certains membres d’une même communauté bactérienne.

Les autres bactéries s’adaptent

Les chercheurs se sont demandés ce qu’il advenait des autres bactéries, qui n’ont pas formé cette coque protectrice, lorsque « la période de famine se poursuit ». Leurs expériences de laboratoire montrent que les cellules ne dorment pas et qu’elles vivent un « autre processus d’adaptation cellulaire ». Elles continuent de se développer malgré la pénurie alimentaire, mais ne sont pas pour autant actives.

Des colonies de Bacillus subtilis. // Source : Wikimedia/CC/Debivort (photo recadrée)

« Ces cellules affamées ne sont pas en sommeil mais grandissent et se divisent, bien que leur délai pour se multiplier par deux passe à 4 jours », écrivent les auteurs de l’étude. Ce rythme est plus d’une centaine de fois ralenti par rapport au stade où les bactéries sont actives, quand elle se divisent toutes les 4 minutes.

Une stratégie pour résister aux antibiotiques ?

Si les bactéries finissent par retrouver des nutriments, celles qui s’étaient changées en zombies peuvent reprendre leur rythme de croissance normal. Les chercheurs se demandent désormais si d’autres bactéries utilisent la même stratégie que la Bacillus subtilis. Elles pourraient elles aussi se changer en zombies, ce qui pourrait expliquer leur résistance aux antibiotiques.

D’autres organismes microscopiques évoluent sous forme de zombies : c’est le cas de nombreux microbes cachés sous nos pieds à l’intérieur de la Terre.

Crédit photo de la une : Wikimedia/CC/Brauna55 (photo recadrée)

Partager sur les réseaux sociaux