Attendu depuis cet été, le nouvel essai en vol du Starship tarde à se matérialiser. SpaceX a besoin d’un feu vert des autorités américaines, qui n’arrive pas. En attendant, une répétition générale se prépare.

On ignore toujours à quelle date aura lieu le prochain vol du Starship. Cependant, une répétition générale du lancement est bientôt prévue, selon un point d’étape partagé le 17 octobre 2023 par SpaceX. La société américaine a partagé quelques photos de sa future fusée, assemblée entièrement et positionnée sur son pas de tir, à Boca Chica (Texas).

Le nouvel essai en vol du Starship, attendu initialement durant l’été, est aujourd’hui suspendu au feu vert de l’administration de l’aviation civile aux États-Unis (Federal Aviation Administration — FAA). « Nous continuons à travailler avec la FAA sur une licence de lancement », a reconnu l’entreprise américaine dans son message, sans détailler les obstacles à cette autorisation.

starship spacex fusée
La pose de l’étage supérieur sur le système propulsif principal. // Source : SpaceX

Cela fait plus d’un mois que la FAA a annoncé la clôture de l’enquête sur l’accident du vaisseau de SpaceX — c’était le 8 septembre dernier. L’entreprise américaine affirmait alors que « le Starship [était] prêt à décoller ». Il suffisait que la FAA donne son approbation, mais celle-ci n’est jamais venue. Pour la FAA, il fallait d’abord que SpaceX procède à une multitude de corrections.

Dans le rapport final, 63 modifications étaient recensées, pour « éviter que l’accident [du 20 avril 2023, ndlr] ne se reproduise ». Lors de ce tout premier vol du Starship, la motorisation de la fusée n’avait pas fonctionné correctement. Le pas de tir avait été pulvérisé lors du décollage. Par ailleurs, la fusée n’avait pas réussi à scinder ses deux étages, et était devenue incontrôlable.

Dès la diffusion des commentaires de la FAA, Elon Musk s’était invité dans l’affaire en partageant un document censé montrer le degré de préparation du Starship. À en croire le fondateur de SpaceX, 57 des 63 éléments requis par la FAA pour le deuxième vol de Starship ont été satisfaits. Les 6 restants sont censés concerner des vols ultérieurs.

Le deuxième vol paralysé depuis des mois

L’impossibilité de procéder à ce deuxième vol, en raison d’un feu vert qui ne vient pas, met une pression importante sur SpaceX, qui a des obligations vis-à-vis de la Nasa. En effet, l’entreprise américaine est censée fournir un Starship opérationnel d’ici au mois de décembre 2025. C’est à ce moment-là qu’elle doit servir, avec la mission Artémis III.

En théorie, le Starship devra être capable de rejoindre la Lune et servir à faire la liaison entre la surface lunaire et la station positionnée en orbite autour du satellite naturel, dans le cadre du programme Artémis. Or, bien des étapes devront être validées avant : un vol réussi sur Terre, une démonstration sur la Lune, la faculté de rejoindre le satellite, etc.

Le vol d’Artémis est certes dans plus de deux ans. C’est un délai malgré tout assez serré, surtout si des déconvenues apparaissent durant la campagne d’essai et de qualification. On le voit avec l’affaire du premier vol du Starship, qui paralyse tout nouvel essai depuis plus de cinq mois maintenant. Dès juin, d’ailleurs, la Nasa s’en est inquiétée en interne.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !