L’ESA se félicite d’avoir résolu le premier problème de la mission JUICE. Son antenne, bloquée pendant plusieurs jours, est enfin déployée.

C’est déjà une grande victoire pour la mission JUICE (Jupiter Icy Moons Explorer). Dans un communiqué publié le 12 mai, L’Agence spatiale européenne (ESA) se réjouit d’avoir débloqué l’antenne. Le problème avait été constaté fin avril, deux semaines après le lancement de la sonde dans l’espace, en direction de Jupiter.

« Un peu plus de trois semaines après avoir commencé les efforts pour déployer l’antenne RIME de JUICE, la longue tige de 16 mètres s’est finalement libérée », indique l’ESA. Au début du mois de mai, l’Agence avait partagé ses plans pour décoincer l’antenne intégrant l’instrument RIME (« Radar for Icy Moons Exploration »). Par chance, ils ont été couronnés de succès.

Un problème de moins pour JUICE

L’ESA a vite mis le doigt sur le souci rencontré par l’antenne : une minuscule goupille qui se serait coincée, semble-t-il après être restée repliée trop longtemps. L’équipe en charge du contrôle du vol a d’abord tenté de libérer l’antenne en secouant JUICE grâce à ses propulseurs, puis en la réchauffant grâce à l’énergie solaire. « Chaque jour, l’antenne RIME montrait des signes de mouvements, mais ne se libérait jamais », a d’abord constaté l’ESA. 

Le miracle s’est finalement produit quand les opérateurs ont fait appel à un dispositif spécial (décrit comme un « déclencheur non explosif »), lequel a permis de produire un choc suffisant pour déplacer la goupille de quelques millimètres et libérer l’antenne peu coopérative de sa prison. À noter qu’il a quand même fallu « secouer » RIME une deuxième fois, toujours avec le même dispositif, pour obtenir un déploiement complet.

On imagine que JUICE rencontrera d’autres soucis d’ici son arrivée dans l’environnement de Jupiter, prévue pour juillet 2031. Si l’envol s’est bien passé, la sonde doit se plier à un voyage en zigzag pour rejoindre les abords de la planète. Une fois sur place, elle se chargera d’étudier la surface et les profondeurs des lunes de Jupiter. « RIME est l’un des dix instruments présents à bord de JUICE pour enquêter sur l’émergence de mondes habitables autour des géantes gazeuses et sur la formation de notre Système solaire », rappelle l’ESA, qui vient de s’enlever une sacrée épine du pied.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !