Après une première occasion manquée, la Nasa relance le décollage de sa fusée SLS. La deuxième tentative est prévue ce 3 septembre. Cette mission, Artémis 1, est la première étape d’un retour de l’humanité la Lune.

Mise à jour du 3 septembre à 17h30 : La Nasa a été contrainte de reporter, une nouvelle fois, le décollage de la mission Artémis I. À cause d’une fuite d’hydrogène, la fusée Space Launch System (SLS) ne peut pas être lancée vers la Lune comme prévu.

Article original : C’est un évènement décisif pour la Nasa, et plus généralement pour l’humanité. 50 ans après la dernière mission lunaire du programme Apollo, on va retourner sur la Lune. La mission d’aujourd’hui a, par conséquent, une importance capitale : c’est la première étape du programme Artémis. Il vaut donc mieux ne pas se rater, car toute la suite du plan en dépend.

C’est loin d’être simple. La preuve : la première tentative a été interrompue à cause d’un problème technique.

Une nouvelle date a été fixée depuis. Pour ce tout premier lancement, il n’y a aucun équipage à bord d’Artémis 1 : il s’agit d’un vol d’essai, qui vise à préparer les futurs vols habités, qui doivent démarrer à partir de la mission Artémis 2. Cette prochaine étape n’est pas attendue avant au moins deux ans, en 2024. Concernant le premier alunissage, il doit survenir avec Artémis 3.

Suivez en direct le lancement d’Artémis 1 vers la Lune samedi

Le décollage de la fusée, qui est la première étape de la mission Artémis 1, est à suivre en ligne et en direct.

  • Quand ? Le samedi 3 septembre 2022, à partir de 18h15, heure française.
  • Où ? Sur la chaine YouTube de la Nasa, ou directement dans la vidéo intégrée ci-dessous.
  • Quoi ? Le décollage de la mission Artémis 1, depuis le centre spatial Kennedy en Floride, en direction de la Lune.

À quoi faut-il s’attendre lors de ce décollage ?

Lorsque l’événement en direct de la Nasa devrait commencer, il ne faut pas s’attendre à voir immédiatement le décollage se produire. Le lancement de la fusée, avec à son bord la capsule spatiale Orion inhabitée, peut n’advenir que bien plus tard. La fenêtre de tir ne s’ouvre qu’à partir de 20h17, et ce, pour une durée de 2h. Cela veut donc dire que la mission Artémis 1 peut être lancée à n’importe quel instant, dans cet intervalle de temps (au cours duquel les conditions pour réussir la mission sont idéales).

Lorsque la Nasa aura décidé que c’est le bon moment, tout devrait aller très vite. En à peine 2 minutes et demie, le SLS aura laissé loin derrière lui son aire de lancement, le Launch Complex 39-Pad B, et aura pris de l’élan. Durant les 6 minutes suivantes, la fusée va continuer à prendre de l’altitude et à accélérer. Puis, la prochaine étape importante constituera à lancer correctement Orion sur sa trajectoire vers la Lune.

artémis 1 pas de tir nasa fusée
Le Space Launch System sur son pas de tir. // Source : Flickr/CC/Nasa HQ Photo (photo recadrée)

Il faudra alors plusieurs jours au vaisseau Orion pour atteindre le satellite naturel terrestre, autour duquel la capsule va s’insérer en orbite. Le temps de faire quelques tours, ce sera déjà le moment de repartir vers la Terre. L’entrée de la capsule dans l’atmosphère terrestre servira à ralentir Orion, qui finira sa course en déployant ses parachutes. L’atterrissage doit se faire en douceur dans l’océan Pacifique.

Si tout se passe comme ceci, la Nasa aura réussi la mission Artémis 1. La voie à l’exploration habitée de la Lune sera rouverte.