Lost Ark ne peut plus augmenter la capacité de ses serveurs. Lost Ark ne peut plus ajouter de nouveaux serveurs dans la région européenne en difficulté. Lost Ark ne peut pas davantage proposer la migration de personnages, à court terme en tout cas.

Mauvaise nouvelle pour les joueurs et les joueuses de Lost Ark : l’éditeur du jeu a fait savoir le 20 février que ses options sont désormais limitées pour résoudre le problème des files d’attente qui se forment sur les serveurs européens aux heures de pointe — et qui n’ont toujours pas été résorbées une semaine après la sortie du MMORPG en Occident.

Les solutions rapides viennent à manquer

Principal enseignement à retenir de l’intervention du studio : les capacités des serveurs ne peuvent plus être étendues pour absorber les milliers de personnes qui doivent attendre parfois des heures avant de se connecter le soir : il n’est plus possible ni d’accueillir de nouveaux joueurs sur les serveurs, ni de déployer d’autres serveurs dans cette région, qui en compte 19.

Ce problème affecte spécifiquement la région « Europe Centrale », qui est celle qui a été lancée dès le 11 février lors du lancement de Lost Ark (ou dès le 8 pour celles et ceux ayant acheté un pack Fondateur). L’autre région dévolue au Vieux Continent, nommée « Europe occidentale », est épargnée par ces phénomènes d’engorgement. Il y a 8 serveurs additionnels pour cette zone.

« La région Europe centrale est à pleine capacité et il n’y a aucun moyen d’augmenter le nombre de joueurs. »

Lost Ark

« La région Europe centrale est à pleine capacité et il n’y a malheureusement aucun moyen d’augmenter le nombre de joueurs par monde en Europe centrale. Il est impossible d’ajouter des serveurs supplémentaires en raison de la complexité de tous les systèmes qui doivent fonctionner ensemble », admet ainsi Smilegate RPG, qui édite le jeu avec Amazon Games Studios.

La région « Europe occidentale » a été lancée pour répondre au succès plus fort qu’estimé de Lost Ark sur le continent, mais celle-ci n’a pas eu d’effet notable sur le temps d’attente. La faute au fait qu’il n’existe aucun outil de migration automatique permettant de transférer intégralement son personnage, sa progression et ses items d’un serveur à l’autre ou d’une région à l’autre.

Résultat, les joueurs et les joueuses sont logiquement réticents à repartir de zéro — et plus le temps passera, plus l’effort à faire pour partir vers un autre serveur sera conséquent, car entre temps les personnages auront monté en niveau, acquis plus d’objets et obtenu des récompenses parfois très rares. Et les perspectives ne sont pas réjouissantes à court terme.

Lost Ark
Le jeu est assez plaisant visuellement, lorsqu’on peut s’y connecter. // Source : Capture d’écran

« Nous ne nous reposerons pas avant d’avoir épuisé toutes les options »

Certes, le studio a dans les cartons un service pour basculer des héros d’un serveur à l’autre, mais seule la Corée du Sud y a droit. Le fait est que la version de jeu en Corée est bien plus avancée, car le titre est sorti il y a plus de trois ans. Dès lors, les briques techniques sur lesquelles repose cette mouture ne correspondent peut-être pas à celles utilisées en Occident.

L’outil proposé en Corée du Sud n’est de toute façon pas la panacée : « il s’agit d’un processus hebdomadaire par lots qui nécessite une maintenance pour fonctionner. Il ne prend pas non plus en charge les fonctionnalités interrégionales [ce qui aurait été décisif, NDLR]. C’est pourquoi, hélas, ce n’est pas une option viable à ce stade pour la version occidentale ».

Alors, quelle suite ? « Nous ne nous reposerons pas avant d’avoir épuisé toutes les options », promet l’éditeur, même s’il ne parait pas pouvoir faire grand chose de plus avec les cartes qu’il a en main : les serveurs sont annoncés comme pleins, on ne peut pas en ajouter d’autres dans les régions sous pression, le transfert de héros n’est pas possible et les « power pass » sont inopérants.

De fait, la solution à brève échéance la plus efficace pour Lost Ark, compte tenu de ce qui est annoncé, serait, et c’est paradoxal, de compter sur un désintérêt relatif du titre pour alléger la pression sur les serveurs. Et pour cela, les sorties d’un nouveau patch majeur de World of Wacraft et d’Elden Ring, deux univers de fantasy proches de Lost Ark, pourraient jouer un rôle.