La série TV HBO adaptée du jeu vidéo de Naughty Dog prendra une importante liberté avec la version originale de The Last of Us : la date de commencement, et donc la période à laquelle Ellie et Joel se rencontrent.

La chaîne HBO va adapter le célèbre jeu vidéo The Last of Us, initialement créé par Naughty Dog. Comme Neil Druckmann est rattaché à ce projet, cette nouvelle approche d’Ellie et Joël devrait être assez fidèle à l’original. D’ailleurs, quelques indices sur la première image de la série montrent déjà combien la série se proche du jeu.

Ce n’est pas pour autant que HBO va faire un simple copier-coller. Au contraire, la chaîne tout comme Naughty Dog ont fait savoir qu’en de nombreux aspects, la série va se distinguer du jeu vidéo. Cela commence par le point de départ du scénario.

Série The Last of Us
Image tirée de la série The Last of Us. // Source : HBO

L’épidémie démarrera plus tôt

Ce sont les photos de tournage et un poster officiel de HBO qui révèlent ce changement : l’épidémie qui déclenche les événements de The Last of Us ne démarrera pas en 2013, comme dans le jeu, mais plutôt en 2003 — au mois d’octobre. Et la rencontre entre Ellie et Joel, parcourant les terres post-apocalyptiques de l’Amérique, est donc fixée en 2023.

Ce changement mineur permet probablement à la production d’installer les événements à une date qui est plus proche de nous, là où, dans le jeu, tout se déroule dans les années 2030. Peut-être était-ce aussi en raison d’un enjeu de crédibilité, car, en 2013, l’état des sciences et technologies serait plus propice à arrêter une épidémie zombie (enfin, on le… suppose).

2003_the_last_of_us_hbo
Source : Poster HBO

En revanche, cela aura clairement un impact sur l’esthétique de la série, car les objets et bâtiments dépendent entièrement de l’époque à laquelle le monde s’est effondré. Il n’y a aucune chance que Joël et Ellie tombent sur des tablettes, par exemple, ou sur de vieilles télés ou ordinateurs à écran plat. L’atmosphère des décombres sera davantage « rétro ».

On se rappelle aussi de Joel chantant Future Days de Pearl Jam, à la guitare, dans The Last of Us Part II. Un moment particulièrement dans la narration de cette suite. En 2003, cette chanson n’existait pas. Pour ce moment comme pour d’autres, les changements permettront à la série de nous plonger dans sa propre expérience narrative. Une expérience toute aussi intense, espérons-le.