La scène était dans le script, mais a été coupée au montage. Et heureusement, car cela aurait manqué d’authenticité après un film plein de véritables surprises. Mais No Way Home a bel et bien un clin d’oeil à Stan Lee.

Le dernier film Spider-Man en date, No Way Home, doit son succès à sa complicité géniale avec le public. Rempli de références, et de personnages d’anciens films, le long-métrage rend hommage à la saga Spider-Man tout entière. Le dosage est parfaitement équilibré, et c’est aussi pour cela que cela fonctionne. Mais la production a failli aller trop loin.

La suite de l’article contient des spoilers sur Spider-Man No Way Home.

spider-man-no-way-home
Peter Parker, MJ et Ned dans No Way Home. // Source : Marvel/Sony

Un faux caméo coupé au montage

Début 2022, le script du film a été dévoilé. Cela permet d’approfondir encore un peu davantage comment le long-métrage a été pensé. On y découvre notamment que, dans le scénario, les deux autres Peter Parker, de Tobey Maguire et Andrew Garfield, sont qualifiés de « Raimi-verse Peter » et de« Webb-verse Peter ».

Mais à la page 177, on fait une autre découverte, qui a été coupée au montage. Voici l’extrait, qui se déroule à la fin du film (quand le Peter Parker de Tom Holland entre dans le café pour y trouver la MJ Zendaya en espérant qu’elle se rappellera de lui) : « Peter finds MJ, talking and laughing with an older customer, a STAN LEE LOOK-ALIKE. » Cette dernière mention, a « Stan Lee Look-alike », fait référence à un homme âgé qui ressemblerait à Stan Lee.

Stan Lee n’est autre que le créateur du personnage de Spider-Man. Depuis 2002 et le long-métrage de Sam Raimi, les films Marvel ont une tradition : Stan Lee apparaît sous la forme d’un amusant caméo. Mais le créateur du personnage est décédé en 2017. Son dernier caméo date d’Avengers Endgame (tourné avant sa disparition).

stan_lee_tobey_maguire
Souvenez-vous du premier caméo de Stan Lee dans Spider-Man 1, en 2002… // Source : Marvel/Sony

En revanche, Spider-Man No Way Home contient bel et bien un clin d’œil à Stan Lee : un taxi new-yorkais portant le chiffre 1228, soit sa date de naissance (28 décembre). Quant à la scène dans le café où travaille MJ, il y a certes un homme plus âgé présent, mais qui ne ressemble en rien à Stan Lee.

On ne peut qu’être rassurés que cette idée ait été coupée au montage. Un faux caméo, avec un sosie, n’a pas vraiment quoi que ce soit avoir avec un hommage, et ne serait pas sans rappeler la façon dont certains acteurs sont « revenus à la vie » par des images de synthèse — une pratique peu saine qui fait polémique. Sans que cela vire dans une telle pratique, cela aurait tout de même fait perdre en authenticité au film, lequel est rempli de véritables surprises. Un clin d’œil à sa date de naissance — ou d’autres idées de la sorte — est bien plus sain.