Il est temps de dresser le bilan de l'E3 2021, édition particulière puisqu'entièrement dématérialisée.

L’E3, édition 2021, c’est désormais terminé. Et on ne peut pas dire que cela a été un événement réussi comme certaines éditions passées. Il fallait s’y attendre : l’absence d’un show physique, en raison des conditions sanitaires, y est pour beaucoup. Le ralentissement observé dans plusieurs industries en raison de la pandémie explique aussi ce bilan tiède (les jeux ont pris du retard).

Plusieurs acteurs du marché ont quand même tenté de faire vivre l’événement, avec plus ou moins de réussite — et c’est tout à leur honneur. Microsoft, Ubisoft, Square Enix ou encore Nintendo étaient au rendez-vous, quand d’autres ont séché (Sony et Electronic Arts en tête). Nous aurons des jeux dans les mois à venir, mais il faudra attendre le monde d’après pour revoir un E3 grandiose.

Le top de l’E3 2021

Microsoft a profité du boulevard

Quelques mois après le lancement de la PS5 et des Xbox Series S/X, il n’y a pas eu de match entre Microsoft et Sony à l’E3. La firme de Redmond a gagné sur tapis vert, puisque son principal adversaire ne s’est pas présenté sur le ring. La marque Xbox a profité du boulevard avec une conférence assez copieuse centrée sur son arme principale : le Xbox Game Pass. Si Microsoft n’est pas encore capable de faire bondir les foules, on peut au moins lui reconnaître sa capacité à générer de l’engouement chez ses abonnés. Les concernés pourront découvrir plusieurs dizaines de nouveautés dès leur lancement grâce au service. C’est le fruit d’une stratégie payante, et un pas de plus vers un positionnement global très ambitieux (toucher des gens au-delà des consoles Xbox).

Hades sort sur PlayStation et Xbox

Rendez-vous compte : le meilleur jeu de l’année 2020 n’est pour l’heure disponible que sur PC et Nintendo Switch. Mais, à compter du 13 août prochain, les joueurs PlayStation et Xbox vont enfin pouvoir goûter à ce jeu diablement addictif. Mieux, il sera directement inclus dans le Xbox Game Pass. Un chef-d’œuvre comme Hades mérite d’être disponible sur un maximum de plateformes, afin qu’un maximum de joueuses et de joueurs puissent le découvrir. En plus, il sortira en plein cœur de l’été, une période habituellement calme. Bref, vous pouvez annuler vos vacances — ou partir en juillet.

Hades // Source : Supergiant Games

Une date de sortie pour Elden Ring

On espérait beaucoup revoir Elden Ring, prochain jeu du studio FromSoftware, qui dispose d’un sacré totem d’immunité depuis la trilogie Dark Souls, le flamboyant Bloodborne ou encore l’excellent Sekiro : Shadows Die Twice. Par chance, ce projet, imaginé en collaboration avec George R.R. Martin (vous savez, l’auteur derrière Game of Thrones), est venu illuminer la cérémonie d’ouverture du Summer Game Fest. Normalement, on pourra y jouer à compter du 21 janvier 2022 sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series S, Xbox Series X et PC. Au regard du passif du studio et des promesses de Elden Ring (un jeu ultra exigeant dans un monde plus ouvert), on s’apprête à démarrer 2022 sous les meilleurs auspices.

Les merveilleuses images de The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2

Certains diront que c’était 1mn39 d’intense bonheur. D’autres que Nintendo a fait le service minimum. Les moins enthousiastes ont un peu raison. Mais quand même : les images de The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2 procurent une joie incommensurable et font grimper, encore un peu plus, l’impatience des joueurs et joueuses. Il s’agit tout de même de la suite du meilleur jeu de la décennie écoulée. Rendez-vous est donc pris pour 2022 — on espère sur une Switch Pro qui garantira des conditions de jeu idéales.

La claque visuelle ? Forza Horizon 5

L’E3 ne serait rien sans sa vitrine technique, ce jeu qui va en mettre plein les yeux lorsqu’il sera disponible. Pour cette édition 2021, il apparaît difficile de ne pas tomber ébahi devant les images de Forza Horizon 5, jeu de course édité par Microsoft. On vous conseille de regarder la bande-annonce de gameplay en qualité 4K pour mesurer à quel point le titre développé par Playground Games est somptueux. La Xbox Series X, alias la console la plus puissante du marché, a besoin de son porte-étendard (comme la PlayStation 5 avec Ratchet & Clank : Rift Apart). Forza Horizon 5 semble être le candidat idéal. Il a d’ailleurs été élu jeu le plus attendu par les organisateurs de l’E3.

Le flop de l’E3 2021

Les conférences inutiles

Quel est le point commun entre les conférences d’Ubisoft, Square Enix, Capcom ou encore Bandai Namco (voire Nintendo, si on retire Zelda) ? Elles ont toutes donné l’impression de surtout assurer une présence médiatique. L’exemple Capcom est criant : que des titres déjà connus, aucune surprise. Celui de Square Enix est encore pire : des nouveautés mal mises en avant, une forme peu maîtrisée. Quant à Ubisoft, on a eu droit à un show convenu, qui n’a dû contenter que celles et ceux qui attendent l’adaptation du film Avatar avec impatience. Heureusement que ces événements étaient diffusés à des heures acceptables.

Marvel’s Guardians of Galaxy // Source : Square Enix

Les deux nouveautés Square Enix

Pendant sa conférence, Square Enix a montré deux nouveautés. Il y a d’abord eu Marvel’s Guardians of Galaxy, nouvelle association entre l’éditeur japonais et la maison Marvel après Marvel’s Avengers (qui est un échec commercial). Malgré 20 minutes de présentation, nous ne sommes pas du tout convaincus : le jeu repose sur un concept a priori assez bancal (cinq héros, mais un seul jouable).

L’autre nouveauté s’appelle Stranger of Paradise : Final Fantasy Origin, un spin-off de la célèbre saga Final Fantasy, signé Team Ninja (les Ninja Gaiden et les Nioh). Les premières images font peine à voir : des graphismes d’un autre temps (deux générations en arrière) et une ambiance un peu neuneu (le héros ne fait que répéter qu’il veut détruire le chaos). Square Enix a d’ores et déjà mis une démo jouable à disposition des propriétaires d’une PS5. Problème ? Elle a eu besoin d’être mise à jour pour fonctionner. On a quand même pris le temps d’y jouer : en mettant de côté la partie visuelle immonde, Stranger of Paradise : Final Fantasy Origin cache un certain potentiel. À confirmer, après le raté de l’annonce.

Ces jeux qui sont absents depuis trop longtemps

Metroid Prime 4 et Bayonetta 3 sont deux exclusivités Nintendo Switch qui ont été officialisées en 2017. Depuis, c’est le silence radio. Le premier a été vite expédié par Nintendo et le deuxième n’a même pas eu droit à un bout d’écran. La multinationale a sorti son tour de passe-passe habituel : « Vous vouliez Metroid Prime 4 ? Vous aurez Medroid Dread pour le moment  ». Dans les autres grands absents, on pourra citer Beyond Good & Evil 2 et Skull & Bones, tous deux édités par Ubisoft.

Un Metroid en 2D… en 2021 (aka Metroid Dread) // Source : Nintendo

Le manque d’effervescence

Comme précisé en préambule, l’édition 2021 de l’E3 n’a pas pu rassembler des journalistes dans le Convention Center de Los Angeles. Et cela change tout : un salon de jeux vidéo a besoin de ces milliers de voix qui s’adressent aux joueuses et des joueurs campés derrière leur ordinateur, en quête de la moindre information. On a besoin de ces impressions à chaud, écrites tardivement par des petites mains qui enchaînent les articles entre deux rendez-vous, deux cafés ou deux siestes (c’est du vécu). Ce n’est pas l’avis d’un journaliste frustré d’être resté en France, plutôt le ressenti d’un passionné qui a l’habitude de se nourrir de toute cette effervescence. On adore prendre plaisir à comparer les avis de Pierre, Paul et Jacques. On n’a pas eu ce luxe cette année, simplement la possibilité de lire des échanges courts sur les réseaux sociaux. Bref, rendez-nous notre E3, celui qu’on aime.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo