La plateforme de distribution Steam est au cœur d'une plainte pour abus de position dominante déposée par le studio derrière Humble Bundle. Une affaire similaire au procès entre Apple et Epic Games.

Alors que s’ouvre tout juste ce 3 mai 2021 le tant attendu procès entre Apple et Epic Games, l’industrie de la distribution de jeux vidéo est déjà secouée.

La bataille entre Apple et le studio derrière Fortnite (qui reproche au constructeur d’iPhone de taxer de manière abusive les transactions passées sur sa plateforme) semble donner de l’inspiration au secteur.

Valve, acteur trop dominant

Wolfire Games, le studio indépendant derrière Humble Bundle, a déposé plainte contre Valve (l’éditeur derrière la plateforme de distribution Steam) le 27 avril 2021, reprochant à l’entreprise d’exercer un monopole délétère sur le marché.

L’histoire est très similaire à l’affrontement entre Apple et Epic. Wolfire Games défend l’idée que la domination de Steam dans la distribution de jeu PC empêche d’autres magasins virtuels de fleurir, et maintient les prix artificiellement haut (Valve prélève 30 % de commission sur les ventes Steam). Selon la plainte, Valve contrôlerait « environ 75 % du marché », ne laissant que peu de places aux autres acteurs.

Microsoft a envisagé de baisser la taxe Xbox

Les studios qui rendent disponible leurs jeux sur Steam ne peuvent, par ailleurs, pas vraiment proposer de prix plus intéressants ailleurs sans violer leur contrat avec Valve. Une situation particulièrement difficile à tenir pour Wolfire Games, puisque les éditeurs de jeu ne se bousculent pas au portillon pour intégrer les Humble Bundle, de peur de perdre leurs accès à Steam.

Les Humble Bundle souffrent de la concurrence avec Steam d’après la plainte // Source : Humble Bundle

La commission de 30 % sur la vente de jeu est d’ailleurs remise en question plus largement. Des documents internes de Microsoft dévoilés dans le cadre du procès Apple/Epic ont en effet révélé que l’entreprise a envisagé un instant baisser sa commission de 30 à 12 % sur le magasin Xbox. Un porte-parole de la marque contacté par The Verge a cependant opposé un démenti en expliquant que l’entreprise « n’allait pas changer la commission pour les jeux consoles », sans expliquer cela dit pourquoi l’idée s’est malgré tout retrouvée dans un document officiel de Microsoft.

À noter que Microsoft a déjà baissé sa commission sur son magasin PC. Le modèle 70/30 semble décidément avoir du plomb dans l’aile.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo