Demon's Souls est le jeu le plus dur au sein du catalogue de lancement de la PlayStation 5. Mais, avec quelques bons conseils, il est possible de se lancer dans l'aventure avec plus de sérénité.

Quand on regarde le catalogue de lancement de la PlayStation 5, on peut constater à quel point il est varié et susceptible de toucher toutes les franges de joueurs et joueuses. Sur la case gamer, on retrouve le remake flamboyant de Demon’s Souls — ancêtre des Dark Souls et autres dérivés du genre lancé, à l’époque, sur PlayStation 3.

Demon’s Souls est l’antithèse du jeu facile d’accès. Personne ne vous prendra par la main et ne vous expliquera comment fonctionne vraiment cette expérience prônant l’exigence et la patience. Le joueur est plongé dans un cauchemar auquel il faut être préparé quand on est néophyte. Voilà pourquoi nous avons écrit ce guide composé de quelques conseils pour les débutants.

Demon’s Souls // Source : From Software

Choisissez la classe Famille royale au début

Demon’s Souls n’est pas un jeu de rôle où la classe importe vraiment. Vous pouvez très bien opter pour un barbare au début, pour devenir un magicien ensuite. From Software octroie beaucoup de liberté dans la personnalisation de son personnage, ce qui rend le choix de départ moins définitif que dans d’autres jeux. Toutefois, une classe se détache du lot pour se faciliter l’aventure : Famille royale. Si elle vous fait commencer au niveau 1, elle permet d’accéder dès le départ à un sort pour attaquer à distance (flèches d’âme) ainsi qu’à une bague qui permet de remplir la jauge de mana au fil du temps. Ce combo permet d’aborder sereinement les premiers niveaux : vous n’aurez qu’à tirer des projectiles puissants sur les ennemis. Cette tactique finira par trouver ses limites et il faudra ensuite se spécialiser : magie à 100 % ou expert du corps-à-corps capable de lancer des sorts.

Lisez tout

Demon’s Souls n’est pas un jeu où la narration est très claire. Les développeurs estiment que les joueurs et joueuses sont capables de se débrouiller seuls pour comprendre l’intrigue et les subtilités du gameplay. À ce sujet, il est primordial de lire tout ce qui est écrit dans le jeu, même la description des objets au nom parfois trouble. Vous pouvez très bien passer à côté d’un élément essentiel — comprendre, qui vous permettrait de surmonter un obstacle –, simplement parce que vous n’avez pas pris la peine de lire. L’univers est toujours aussi flou malgré tout ? Bonne nouvelle : Demon’s Souls étant sorti en 2009 en PlayStation 3, Internet regorge de sites capables d’éclaircir plusieurs points.

Ne faites pas les niveaux dans l’ordre

Dans Demon’s Souls, vous devez tuer les démons supérieurs des Archipierres, correspondant chacune à un environnement bien marqué (un château, une mine rocailleuse, des marais…). Hormis la première, à l’issue de laquelle se trouve le boss final, elles sont toutes composées de trois niveaux. La logique voudrait qu’on les fasse dans l’ordre : 1-1, 1-2, 1-3… jusqu’à 5-3. Sauf que vous ne pourrez accéder à 1-3 qu’après avoir tué un boss majeur (2-3, 3-3, 4-3 ou 5-3). En somme, la progression n’est pas du tout linéaire et invite à aller ailleurs quand on se retrouve bloqué face à un ennemi trop puissant.

Durant les premières heures, on vous conseille de faire les niveaux dans l’ordre suivant : 1-1, 1-2, 2-1, 3-1, 4-1 et 5-1. Cet enchaînement permet de se familiariser avec chaque environnement. Pour le deuxième palier, c’est moins clair puisque, par exemple, le boss du 2-2, très sensible à la magie, est particulièrement retors. Il ne faut donc pas hésiter à y revenir plus tard. À noter, enfin, que les boss des niveaux 2-3, 3-3, 4-3 et 5-3 sont loin d’être les plus durs du jeu — contrairement à ce que nous pourrions croire.

Demon’s Souls // Source : From Software

Ne restez jamais en forme humaine

Dans Demon’s Souls, il existe une mécanique qui rend le jeu encore plus dur : la Tendance du monde. Elle est régie par vos actions (tuer des boss, mourir…) et peut passer du blanc au noir. Quand la Tendance est noire, les affaires se compliquent : les ennemis sont plus forts (mais offrent plus de récompenses). C’est l’inverse avec la Tendance blanche.

Comme la Tendance du monde reste globalement assez floue dans Demon’s Souls, on conseille de ne pas trop y prêter attention et, surtout, de ne pas tomber dans la noirceur. Pour cela, il est nécessaire de ne jamais rester en forme humaine (mourir en forme humaine donne un malus) pour privilégier la forme âme. Tant pis pour les points de vie en plus.

Comment fonctionne le basculement de la forme humaine à la forme âme ? À chaque fois que vous mourrez, vous devenez une âme. Vous pouvez restaurer votre humanité de deux façons : avec un objet dédié (manuellement) ou en tuant un boss (automatiquement). Pour repasser en forme âme, il suffit de se suicider dans le hub principal du jeu.

Fouillez les environnements

Demon’s Soul est un jeu qui récompense beaucoup l’exploration. Les environnements sont truffés de secrets et il y a énormément de choses à découvrir : des objets, des personnages à libérer, de l’équipement plus puissant… Il faut parfois prendre son courage à deux mains pour accepter de se balader dans les décors lugubres et hostiles de Demon’s Souls. Mais le jeu en vaut clairement la chandelle.

Faites appel à la magie

La magie est très, très puissante dans Demon’s Souls. Un sorcier sera certainement plus vulnérable aux attaques ennemies, mais il pourra faire de lourds dégâts pour écourter les combats. C’est d’autant plus vrai que beaucoup de boss sont très sensibles aux sorts mis à disposition du joueur. Et si jamais vous avez opté pour un simple guerrier, n’oubliez pas qu’il est possible d’enchanter/enflammer certaines armes à l’aide d’objets pour porter des coups plus puissants. Bref, ne négligez surtout pas la magie.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo